Cher.e.s voyageur.e.s,

Le principe est de présenter une citation extraite de la page 31 de ma lecture en cours. La citation est sensée être une phrase. Je préfère que ce soit un peu plus long.

Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Les bavardages de Sophie. Je participerais à ce rendez-vous ponctuellement, quand l’occasion se présentera.

Voici un extrait de la page 31 de Erebe de Rozenn Illiano :

Elle n’y parvenait pas dans un premier temps, puis quelque chose s’est produit, telle une porte qui s’ouvre dans son esprit. Elle regagne enfin sa forêt onirique, ébahie devant la splendeur qui s’offre désormais à elle.
L’étendue blanche à perte de vue, le ciel d’encre au-dessus, parfait contraste. Entre les deux, une énorme lune éclaire le paysage comme en plein jour. Le vent souffle, à la fois glacial et si doux.
Lisbeth réalise avec surprise quelle a conscience de rêver, ce qui ne lui était jamais arrivé. Elle se sait endormie dans sa chambre et pourtant, elle se tient là, dans la neige. La sensation est si étrange… Et si elle croisait de nouveau la silhouette qui l’a tant effrayée ? La jeune femme se fige et écoute, aux aguets. Elle redoute non pas que quelqu’un s’en vienne, mais bien d’avoir peur, ce qu’elle trouve
assez singulier.
– Ne sois pas idiote, Liz, se réprimande-t-elle. Et ne reste pas là.

Bonne lecture !

Les autres participants au rendez-vous :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)