Image en guise d’apéro :

Mon avis :

Ce manga prend une tournure inattendue. Shoya s’est enfin intégré, mais certaines choses l’empêchent d’y croire totalement. Un élève semble s’intéresser à lui, son cercle d’amis s’élargit, mais le sentiment de honte et de peur d’être rejeté reste palpable et bien présent. Difficile de faire autrement, car même si, Shoko a l’air de l’avoir pardonné lui pas. Ce nouveau c’est encore quelqu’un qui ne sait pas ce dont il est coupable. S’il lui avoue, sera-t-il rejeté ? Parce qu’il n’y a pas de quoi être fière d’avoir harcelé une malentendante. 

La (e) lectrice (eur) en revient toujours sur le même point : le harcèlement. Mais dans ce tome et dans le suivant, les autres personnes sont remises en question : ceux qui ont laissé faire, ceux qui ont suivi le meneur et ceux qui ont carrément fermé les yeux… Et puis, les grandes personnes, leur façon de faire, le professeur qui donne une punition au harceleur. Et pourtant, il pense comme lui qu’une élève sourde dans sa classe, ça le ralentit. Pourquoi ne va-t-elle pas dans une école spéciale ? 

Et la famille, parlons-en ! Dans le cas de Shoko, selon sa mère, elle part avec un handicap, mais ce n’est pas aux autres de faire des efforts. Non, c’est à sa fille de s’endurcir. Et elle l’aide en étant dure et en ne lui montrant pas son amour. C’est un non-sens, vous ne trouvez pas ? Pourtant, elle est loin d’être la seule à penser cela comme ça. La vie, les obstacles nous endurcissent déjà beaucoup et si l’on n’a même pas l’impression qu’on est aimé par sa famille. Rien ne va plus. 

Ce tome est riche en thématique. J’ai l’impression de vous en avoir trop dévoilé et dans le même temps, j’ai encore tellement de choses à dire, notamment les pages sur Yuzuru. Elles m’ont énormément touchée, car je suis aussi une sœur aidante, quelqu’un qui a dû grandir plus vite et qui a été témoin des moqueries envers sa sœur. 

En résumé : Un manga qui continue de me remuer, de me plaire et de m’interroger. Et à cette fin, je ne m’y attendais pas. Impossible de finir sur cette fin sans enchaîner immédiatement avec le tome suivant. Quelle cruauté ! Quelle addiction ! 

Note : 5 sur 5.

Tome précédent :

D’autres avis :

Il est disponible à La médiathèque, voici le lien de leur blog.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)