Extrait en image :

Mon avis :

Suite à de malencontreux événements impliquant Melon, Legoshi se cache dans le dortoir du Lycée Cherryton. C’est l’occasion pour lui de renouer avec ses anciens camarades de chambre. Les retrouvailles sont sympas, intrigantes… Beaucoup de changements se sont opérés au lycée Cherryton. Les carni et les herbi sont désormais séparées. Elle pèse aux deux espèces, car les clubs mixtes risquent de fermer leur porte. Mais le club théâtre ne compte pas se laisser faire. Pour ne pas fermer, il faut que tous les élèves du club aient une très bonne moyenne. L’entraide voit le jour entre les herbi et les carni. Ils révisent ensemble et font front. Ces récents événements les ont rapprochés. Mais est-ce que c’est au point que les carni renoncent à leurs petites escapades au marché noir ? Legoshi semble croire que c’est possible. Mais le nouveau directeur du club n’est pas sûr d’être assez fort pour faire une telle concession. Il a connu le goût de la viande. Il est addict. C’est un personnage que j’ai apprécié dans les autres volumes. Il est loin d’être naïf comme Legoshi. Il fait comme s’il s’acceptait comme il est avec ces faiblesses. Ce tome nous offre un portrait un peu différent et émouvant. 

De son côté, Legoshi est perplexe face à cette nouvelle organisation du Lycée. Cela ne lui paraît pas être la solution. Il est également inquiet pour son ami Jack. Jack est déprimé, lui qui est toujours si joyeux. Il donne le change, mais il n’arrive pas à duper Legoshi. Pourquoi cet état d’âme ? L’explication de la mangaka est déroutante. Je ne l’accepte qu’à moitié. J’ai hâte de voir comment elle va le développer.  

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

D’autres avis :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)