Fragment de livre en guise de mise en bouche :

« Regardez, a dit Capability Brown en montrant du doigt un paysage qui semblait avoir toujours été là alors qu’il venait de le créer. Ici, je mets une virgule, et là – montrant un rocher, un chêne abattu ou autre élément d’aspect naturel – où un tournant est nécessaire, je mets deux points ; à un autre endroit, où une interruption est souhaitable pour rompre la perspective, une parenthèse ; et là un point final, puis je passe à un autre sujet. » Le Diacre s’interrompt. « Ou quelque chose d’approchant. Cela fait bien longtemps que ma mère m’a raconté tout ça. »

Mon avis :

Une petite introduction intrigante et prenante !
Jack Perry a remis ses carnets à titre posthume à Dan Simmons, sur les récits de sa vie. Dan Simmons les a repris et retravaillés (comme un éditeur si j’ai bien compris son intro). Du coup, je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas écrit ou fait mention du nom de Jack Perry sur la couverture.

Est-ce finalement un personnage de fiction et toute l’introduction est tiré de l’imagination de l’auteur ? Ou est-ce un vrai personnage ? J’étais un peu perdue et les informations trouvé sur internet vont plus dans le sens d’un personnage de fiction.
J’avais bien aimé la plume de l’introduction. Après elle change énormément, elle est plus lourde, on respire moins…
Technico-technique !
Mais là, j’abandonne. Il y a trop de termes techniques sur l’alpinisme. J’ai l’impression que ça tourne en rond. Les descriptions techniques sont trop redondantes. Tout un paragraphe pour expliquer pourquoi les chaussures à crampons ne sont pas adaptées et les risques d’engelures qui y sont liés. C’est un peu trop, surtout quand il en reparle deux pages plus tard. J’ai lâché, dommage parce que le reste est intéressant.
Malheureusement, je n’ai même pas pu arriver à la seconde partie. Ma lecture fut très laborieuse et rien n’a su me tenir en haleine. Pourtant, l’alpinisme et l’ascension de l’Everest ont toujours exercé sur moi une certaine fascination.

En résumé : Intéressant mais trop détaillé et technique !

Note : 1 sur 5.

2 commentaires sur « L’abominable de DAN SIMMONS »

Laisser un commentaire