Mon avis :

Un dernier opus intrigant, mais pas forcément surprenant !

Après les différents points de vue, voilà nos 4 lascars réunis pour le final, les 4 tomes se sont tous finis au milieu d’une action, créant un bon cliffhanger.

Stéphane, Yannis, Jules et Koridwen, réussiront-ils à remonter le temps ou est-ce que c’est un fake ? Stéphane en saura-t-elle plus sur où se trouve sa mère et son frère ? Koridwen, Jules et Yannis demeurent convaincus. Stéphane est la plus sceptique. Son esprit cartésien ne peut envisager cette solution qui relève pour elle de l’impossible. Ils seront au rendez-vous du Maître du Jeu de WOT, quitte à briser quelques règles. Direction le siège de WOT, pour plus d’informations sur le rendez-vous, les révélations tombent. Nos jeunes héros sont surpris, déstabilisés. Personnellement, je ne l’étais pas, le choix des auteurs me paraît d’ailleurs plus que judicieux. Stéphane en profite pour en savoir plus sur sa mère et son frère, là aussi, les révélations sont fracassantes. Notre jeune héroïne est ébranlée. 

Le rendez-vous se maintient, les autres guerriers de WOT seront-ils au rendez-vous ? 

La seule ombre au tableau, les militaires qui sillonnent les rues à la recherche de fugitifs. Les militaires tirent à vue. Comment pourront-ils déjouer leur surveillance ? Koridwen a une idée. Pourquoi ne pas passer par les rails du métro ? Ils seront alors hors de vue et pourront rejoindre le point de rassemblement. Devant la tour de l’horloge, ce sera une autre paire de manches, c’est clair. Ils ont le temps d’y penser. Ils pourront improviser. 

Ce dernier opus est sympa. Tout s’accélère. Les rebondissements sont présents. L’univers dystopique a le droit à sa petite touche de Magie. Yannis et ses fantômes, Koridwen et ses remèdes maison, sont les personnages les plus attachants, car moins terre-à-terre, ils apportent leur dose de magie et de sentiments. Un vrai contraste par rapport à Jules qu’y croit, mais qui est assez fade au niveau de l’affect et Stéphane qui manque de réaction. Ce point m’a un peu agacé, nous pouvons être rationnelles et émotives. L’un n’est pas forcément l’antonyme de l’autre. Stéphane s’emporte très peu, peu de coups d’éclat alors qu’elle a toutes les raisons du monde de péter un câble. Je n’ai pas éprouvé d’empathie avec aucun d’entre eux à part peut-être à un moment concernant Yannis et son chien. Cependant, c’est parti aussi vite que c’est venu. L’émotion n’est pas au rendez-vous. Ma lecture a été bonne. Je me suis bien amusée en leur compagnie. 

En résumé : j’ai bien aimé la saga sous forme de bande dessinée. C’est intéressant de connaître les personnages à travers leur point de vue, d’avoir leur vision d’un certain événement et leur bagage émotionnel. C’est le point fort de la saga ainsi que le mélange d’éléments magiques (« croyances ») et d’éléments plus rationnel. J’ai une seule réserve, c’est le manque d’émotion. En revanche, je suis sûre que je ne me lancerais pas dans les romans. 

Tome précédent :

U4 T4 Yannis de Denis LAPIERE, Pierre-Paul RENDERS et Adrian HUELVA

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)