Fragment en guise de mise en bouche :

« Quand je me regarde dans le miroir de la salle de bains, je ne me trouve pas jolie. Mes sourcils sont droits. Normalement je devrais avoir deux arcs de cercle au-dessus des yeux, comme Janet Gaynor.

On dirait que mon visage n’a pas encore fait de choix, qu’il n’a pas fini de se dessiner. Ce que je ne trouve pas joli chez moi, je me dis qu’un jour ce sera la beauté de quelqu’un. Quelqu’un qui m’aimera et qui deviendra mon peintre. Ce sera celui qui me continuera. Qui me fera passer du brouillon au chef-d’œuvre si j’ai une grande histoire d’amour. On est tous le Michel-Ange de quelqu’un, le problème c’est qu’il faut le rencontrer.»

Mon avis :

Une fois lancée, rien ne m’arrête ! Vous ne pouvez pas dire que je ne vous avais pas prévenu. Après Violette Toussaint et ses doux fantômes, je raccroche les wagons avec Justine et ses amis d’un autre temps. 

Justine, elle aime son métier. Elle est passionnée. Elle s’investit à 200 %. Elle est là quand les familles ne sont pas présentes. Elle considère les résidents comme des êtres humains à part entière voire des amis. Elle a toujours un mot gentil. Parmi la ribambelle de patients, il y a la belle Hélène sur sa plage de sable chaud. Hélène vit dans un autre monde, dans le passé. Ses réminiscences nous font voyager. Nous découvrons un autre personnage féminin complexe et passionné. Ces deux âmes se sont trouvées. Tels des archéologues, la(e) lectrice (eur) creuse et découvre Hélène, mais aussi Justine. Justine n’est pas qu’une soignante. Elle est la cousine de Jules, une orpheline de père et de mère comme lui. Un accident de voiture les a fauchés tous les quatre. Cependant, certains éléments refont surface, est-ce un simple accident ? Y a-t-il un élément déclencheur ou est-ce juste une rumeur infondée ? 

Après le deuil, Valérie Perrin s’attaque aux EHPAD et au monde des soignants. Tout en faisant état d’un système vérolé ou les soignants sont en faible effectif avec une absence d’horaire, et des salaires pas à la hauteur de la tâche. Eh bien ! Oui, qui voudrait être aide-soignante ? Nettoyer des derrières, faire la toilette des patients, les occuper et avoir un manque de reconnaissance pour son travail par la hiérarchie, tout ça pour un salaire de misère. Ce tableau est loin d’être idyllique. Pour compléter le tableau, les soignants ne sont pas les seuls à être négligents, voire absents. On en parle de ces familles qui ne se déplacent jamais et n’appellent jamais. En tout cas, quelqu’un d’humain et d’investi, comme Justine, ce font un devoir de les rappeler à l’ordre. Eh ! oui, il y a un corbeau à la maison de retraits qui se fait un devoir d’annoncer le décès hypothétique à ses familles aux abonnés absents. Le constat est navrant et réjouissant, car nos petits vieux sont gagnants dans cette histoire. Ce corbeau a toute ma sympathie, seulement une question demeure, qui est-il ? En tout cas, la chasse est ouverte. Je ne sais pas vous, mais personnellement, je croise les doigts pour qu’il reste dans l’anonymat. 

 Avec ce roman, Valérie Perrin signe encore une belle histoire de vie. L’intrigue est bien rodée. Les sauts dans le temps nous tiennent en haleine. Les questions se bousculent et quand le mot fin est arrivé… J’étais triste de laisser Justine et ses vieux amis. L’histoire est tellement belle, triste, crue… Ces humains sont loin d’être parfaits et leurs histoires de vie tellement éloignées du long fleuve tranquille. Ça fait du bien. Justine est une personne sans jugement. Elle aime, partage et s’oublie. Elle est complexe. Elle a ses failles. Le paradis où elle danse et rencontre des hommes pour des nuits sans lendemain à part une exception. Ses relations avec les hommes m’ont légèrement dérangées comme si elles étaient un peu émoussées, les émotions sont comme mises à distance. 

Un petit détail qui m’a fait sourire. L’histoire se passe dans un petit bourg près de Mâcon et je l’ai lu dans un petit bourg près de Mâcon. Coïncidence, je ne crois pas. 

En résumé : ce roman est encore une super découverte, alléchante, plaisante. Cette histoire est touchante, vivifiante et parfois j’ai frissonné. Les secrets de famille de Valérie Perrin laissent un goût doux et amer. Ses personnages sont complexes, je ne les comprends pas toujours, mais j’accroche plutôt bien à leur histoire de vie. 

Note : 4 sur 5.

D’autres avis :

  1. Les lectures de Lily
  2. Prettybooks
  3. Les pages qui tournent
  4. Anouklibrary
  5. A la page des livres
  6. 18littlemeggy
  7. L’heure de lire
  8. Bianca lit
  9. LaBibliothequedeJuju
  10. MademoiselleMaeve
  11. Du calme Lucette
  12. Steph Lejournaldunefan
  13. Mavenlitterae
  14. Le renard littéraire
  15. Plume_volage

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)