Fragment de livre en guise de mise en bouche :

Protégez-le ! ordonna La Fayette à ses hommes. Qu’on le conduise en prison !
Mais la Garde nationale, à qui l’idée de devoir se battre contre des citoyens rappelait de trop mauvais souvenirs, fut lente à réagir. La foule s’empara sans peine du surintendant.
Partout, les clameurs s’élevaient, offensives. Alors que l’on conduisait fermement le vieil homme vers la sortie, Gabriel jeta un coup d’œil par la fenêtre. Des cohortes nouvelles s’en venaient de la rue de la Poterne, arrivées du Palais-Royal. Là aussi, le journaliste distingua quelques personnes d’un extérieur raffiné, fondues dans la multitude.
– Vous ne venez pas ? demanda Danton après avoir sauté du rebord de la fenêtre pour suivre le cortège.
– Pour faire quoi ? Nous savons déjà ce qu’il va se passer, Georges, et je n’ai aucune envie d’y être mêlé.
– Moi non… non plus, confirma Camille.
– Vous êtes par trop rêveurs, l’un et l’autre ! Si vous croyez que les révolutions peuvent se faire sans violence, vous vous fourvoyez pareillement !

Mon avis :

Le début est fort plaisant, j’ai beaucoup aimé la petite mise au point et les rappels des événements passés. Gabriel Joly est toujours sur les traces du Loup des Cordeliers. Il a découvert son identité, mais celui-ci s’est échappé. Il est en plein dilemme, la justice voudrait qu’il l’ait dénoncé et pourtant le Loup des Cordeliers a dispensé sa justice sanguine. Gabriel se remet sur ses traces. Que va-t-il dire au commissaire Guyot ? Cacher sa découverte au commissaire signifie peut-être perdre son soutien.

Gabriel suit deux lièvres à la fois. Le deuxième est le huitième prisonnier de la Bastille. Sa mystérieuse identité semble liée au trésor de Montmartel. Il n’est plus à la Bastille. Avec Récif, ils sont prêts à mettre la main dessus. Mais où est parti cet homme ? Qui est-il ? 

Et si tout cela n’était pas assez tourmenté. La délicieuse Lady Théroigne de Méricourt essuie des tentatives d’assassinat. Après mûre réflexion, elle serait en lien avec une mystérieuse gravure qui vient de Corse. 

Tous les éléments qu’assemble Gabriel semblent le conduire vers la Corse. Cap sur la Corse !

Si tout ce remue-ménage nous fait perdre un peu de vue la révolution, l’auteur glisse des bribes ici et là ainsi que des illustrations de cette période incertaine _ une belle trouvaille et un vrai plus _.

L’histoire est en marche. La première victoire est durement gagnée. Toute révolution a ses déboires. Heureusement, quelques têtes pensantes comme La Fayette ou Desmoulins essaient de calmer les foules. Cependant, des actes affreux sont commis. Ils sont sanguinaires, cruels et violents. Ils salissent l’esprit de révolution. Elle n’est plus seulement un combat pour la liberté et l’égalité, mais une mise à mort des nobles. Certains luttent pour leur propre pouvoir, ils surfent sur la vague, manipulent… Les luttes intestines sont loin d’être finies. 

Je terminerais sur une note moins positive. Le déroulement de la première partie de l’enquête m’avait plu, il était clair, plein de suspense. J’étais auprès des personnages, j’avais le souffle court, l’envie de creuser et de déterrer les indices. Ici, le côté ésotérique complotiste m’a perdu et les personnages m’ont semblé plus plats. Heureusement, les tirades pleines de verve et d’ironie sont toujours de la partie. 

En bref, j’adore toujours autant le côté historique de l’enquête et certaines questions restent suspens. Je continuerais volontiers l’aventure même si j’espère retrouver les personnages engageants et enflammés du premier tome. 

Note : 3.5 sur 5.

Tome précédent :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)