Mon avis :

Après l’incendie de la manufacture, Cesare sème sa garde rapprochée dans l’intention d’enquêter. Il attire l’ennemi dans un piège, mais celui-ci finit tuer par Miguel avant d’avoir parlé. Cesare est en rogne, son plan n’a pas fonctionné. C’est un retour à la case départ. Cesare est une tête brûlée, il ne pense pas une seule seconde à la conséquence de ses actes sur sa garde. S’il avait été tué, que serait-il advenu de Miguel ? Cesare non content du résultat a bien l’intention de continuer l’enquête, Angelo essaie de le raisonner ou au moins d’impliquer Miguel dans sa quête. Réussira-t-il à le convaincre ? 

Pour l’instant, ils ont d’autres chats à fouetter. Les siciliens, les Espagnols et les Florentins s’apprêtent à affronter les Français, les autres armées du nord lors de jeux organisés par l’Université de Pise. Les affrontements ont lieu sous les yeux attentifs de l’organisateur Monseigneur Riario. Seulement, les participants ont pris ses jeux très au sérieux. C’est l’occasion pour François, chef des Français, il est l’heure de régler ses comptes en suspens avec Cesare. Les scènes de Batailles sont justes formidables. La mangaka arrive à happer totalement sa (on) lectrice (eur) en se libérant des cadres. Les scènes de combats prennent deux pages. Elles sont de tailles et cela leur donne de l’importance. Les combats sont à l’image des conflits qui soulèvent les territoires. Les Français et les Espagnols se disputent la région de Naples. 

Les pages défilent surtout les combats, de l’action et des têtes brûlées. C’est tout ce qu’il me fallait pour un moment récréatif. 

Cesare fait encore preuve de courage et d’inconscience. Il a encore un côté adolescent. C’est sympa de pouvoir se dire qu’il est humain. Angelo aussi a son heure de gloire avec une touche d’humour. 

Note : 4 sur 5.

Tome précédent :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)