Fragment de livre en guise d’apéro :

« Il sourit et lui tapota le bras d’un air bonhomme.
— Ce n’est rien. Je peux comprendre : une jeune femme comme vous, qui découvre le monde après le calme de votre pension… J’imagine que les choses vous semblent bien plus compliquées maintenant que vous n’êtes plus une petite fille.
Mathilde le dévisagea un instant, éberluée. Quelle image se faisait-il donc de la vie des femmes ? Pensait-il qu’elles restaient encore cloîtrées dans leurs tours, penchées sur leur broderie comme dans les enluminures d’autrefois, sans prendre conscience de ce qui se passait autour d’elles ? Voyait-il les femmes comme de charmants ornements de salon, des poupées de porcelaine trop écervelées pour prendre part à la moindre conversation sérieuse ? »

Mon avis :

Cette romance historique nous fait voyager à Étretat. J’ai beaucoup aimé, même si la mise en place de l’histoire ainsi que la romance est lente. L’auteure prend son temps. Ça aurait pu être monotone, pourtant ça contribue à créer une atmosphère.

 L’ambiance est d’abord morose et sombre à l’image des perspectives de Mathilde. Il y a 5 ans, sa mère s’est remariée. Son nouveau mari ne veut pas de sa belle-fille dans ses pattes. Conclusion logique, il l’envoie dans un pensionnat pour jeune fille. Durant cette période, les visites sont rares et la solitude lourde à porter. Pour couronner le tout, elle n’a eu que peu d’occasions de rentrer chez elle. Quand les portes du pensionnat se referment, elle est contente de recouvrer sa liberté. Elle va enfin pouvoir revoir les falaises d’Étretat, se balader dans la lande qu’elle aime tant, être libre tout simplement. Enfin, si son beau-père ne se mettait pas en travers de son chemin, il a l’air d’avoir prévu un traquenard. 

Son retour est l’occasion pour Mathilde de renouer avec son meilleur ami de toujours, Lucien. Cinq ans, c’est long. Va-t-elle le reconnaître ? Mais oui, bien sûr ! Elle n’en doute pas. Lors de sa première balade, elle rencontre un homme, il se parle néanmoins, elle a besoin de solitude. Quand ils se croisent de nouveau, elle a l’étonnante surprise d’apprendre que c’est Lucien en réalité. Il a changé physiquement, il est plus costaud. Il est également plus mature. Ils reprennent leur relation, se promènent ensemble dans la lande et se font des confidences. Simplement, ils sont aussi plus sur la réserve. Tous les deux souhaitent garder cette relation privilégiée, mais ils ont peur de la gâcher. Cette relation tendre et respectueuse m’a énormément plu. 

Le rythme s’accélère dans la seconde moitié de l’intrigue. Les événements pressent les personnages à agir. Ils sortent de leur torpeur, prennent des risques, par contre ils ne se concertent pas. Ce serait trop beau. C’est un schéma assez classique, mais qui rajoute du piquant. 

En résumé : c’est une très bonne lecture au paysage déchiré… Une romance douce et respectueuse à la fois, c’est d’ailleurs sans doute ce qui m’a le plus marqué. 

Note : 4 sur 5.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)