Extrait en image :

Mon avis :

Arte cherche à en savoir plus sur son nouveau sujet. Ce faisant, elle nous livre son cœur et ses sentiments. J’ai aimé faire cette introspection avec elle. J’aimerais seulement que ça avance plus vite. Depuis deux ou trois tomes, j’ai une impression d’immobilité, de lenteur dans l’action alors oui, ça colle avec l’art et l’idée d’admirer, mais l’art c’est aussi le mouvement. J’ai l’impression qu’Arte n’évolue plus beaucoup au niveau personnel et professionnel. Ce tome reste néanmoins intéressant, car elle prend conscience de son immobilité, se pose des questions. Heureusement pour la (e) lectrice (eur), Dame Irène est loin d’être stupide. Elle est spontanée, romantique et elle a un petit brin de folie qui me plaît beaucoup. 

Leur confrontation est enrichissante. Je me demande quels vont être les prochains mouvements d’Arte. Est-ce qu’elle est prête à affronter ses sentiments pour Léo ? Peut-être même à les lui révéler ? Ou alors pense-t-elle que l’amour risque de tout gâcher entre eux ? Elle ne veut pas perdre l’amitié de Léo et encore moins leur complicité. L’immobilité a du bon ?!

Léo est depuis plusieurs volumes un figurant, là et en même temps absent. C’est dommage que la mangaka ne s’attarde pas un peu plus sur ce personnage, qu’on n’ait pas un peu son point de vue. Le mystère reste entier, mais rrrh… il m’agace. 

Mais malgré toutes ses frustrations, toutes ses attentes, plonger dans l’univers d’Arte est toujours aussi plaisant. Je continue de dévorer ce manga et d’attendre la suite avec impatience. 

Note : 5 sur 5.

Tome précédent :

D’autres avis :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)