Premières lignes #121

Cher.e.s voyageur.e.s,

J’ai modifié le rendez-vous premier paragraphe. Et je me suis rendue compte que ma nouvelle version est très similaire à celle du rendez-vous premières lignes créées par Ma lecturothèque d’où le changement de nom

LE PRINCIPE : CHAQUE SEMAINE, JE PRENDS UN LIVRE ET JE VOUS EN CITE LES PREMIÈRES LIGNES DU RÉCIT. 

Je partage avec vous les premières lignes du livre d’une de mes lectures présentes Le palais des milles vents T1 de Kate McAllistair :

«  Toutes mes condoléances pour votre fils, mon ami. »
La voix semblait tomber du ciel, bien au-dessus de la corniche où Boris Bachkal rampait à même la roche glacée.
Le cœur saisi, il s’immobilisa.
Rencontrer un être humain au milieu de ce nulle part fait de versants caillouteux et de brumes délétères accrochées aux sommets des monts Badakh, dans le Pamir occidental, était déjà improbable, mais l’entendre en plus évoquer son deuil avait de quoi faire croire aux djinns et aux mauvais esprits.
Les mâchoires contractées, le Russe ne put s’empêcher de revenir huit mois en arrière, lorsque Aleksandr, son fils unique à peine âgé de dix-sept ans, avait fait une chute mortelle à cheval. 

L’adolescent venait d’intégrer le prestigieux corps des coursiers du tsar de Saint-Pétersbourg. Très fier de son bel uniforme à parements d’argent, il avait fêté cette promotion en courtisant la même demoiselle qu’un de ses camarades. Pour les départager, l’ingénue avait trouvé spirituel de les faire se mesurer lors d’une course d’obstacles. »

Bonne lecture !

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

4 Comments

Laisser un commentaire