Citation en guise d’avant-goût :

— Je sais, dis-je encore. Ça fait petite fille de deux ans, pas femme de vingt-trois.

— Une gamine de deux ans gardera son nom toute sa vie. On n’en sort pas avec l’âge, Lily Bloom.

— Dommage pour moi. D’autant que j’adore le jardinage, les fleurs, les plantes. C’est ma passion. J’ai toujours rêvé de devenir fleuriste. Seulement, je suis sûre que si je faisais ça, les gens croiraient à un tour de passe-passe, comme si j’essayais juste d’exploiter mon nom.

— C’est possible. Mais qu’est-ce que ça peut faire ?

— Rien, je suppose. Lily Bloom… C’est un super nom pour une fleuriste, je reconnais. Mais j’ai un master en management. Ce serait un peu dévalorisant, vous ne croyez pas ? Je travaille pour la plus grosse société de marketing de Boston.

— Il n’y a rien de dévalorisant à posséder son propre commerce, rétorque-t-il.

— Sauf si ça ne marche pas.

— Certes. Vous avez aussi un deuxième prénom, Lily Bloom ?

Je grince des dents et ça ne fait qu’exciter sa curiosité.

— Et il n’arrange rien ?

Je me prends le visage à deux mains, hoche la tête.

— Rose ?

— Encore pire.

— Violette ?

— J’aimerais bien. Blossom.

S’ensuit un instant de silence, puis:

— Bon sang, murmure-t-il.

— Ouais. C’était le nom de jeune fille de ma mère, et mon père a estimé qu’avec des références aussi fleuries, ils étaient faits l’un pour l’autre. Si bien qu’à ma naissance, ils ont choisi des noms de fleurs.

Mon avis :

Une excellente lecture !

C’est une excellente lecture, une claque et une superbe découverte. Ce livre est le deuxième livre que je lis de l’auteure et c’est toujours une surprise. Ce n’est pas une simple romance, je me suis laissée surprendre par le sujet : la violence conjugale. Elle est prenante et je l’ai lu en à peine 3 jours. J’étais totalement happée.

Tout est trop beau !

Lily Bloom est une jeune femme passionnée par les fleurs, elle rêve d’une famille et d’enfant. Ryle est un interne en neurochirurgie. Il ne recherche que les coups d’un soir, le long terme n’est pas fait pour lui. Lily est à un tournant de sa carrière quand elle rencontre Ryle sur le sommet d’un toit de Boston. Ils se livrent des vérités, la passion s’invite. Mais un appel éteint les étincelles. Cette rencontre a ravivé les souvenirs du premier amour de Lily. La passion pourrait-elle naître entre deux êtres si différents ?
Six mois plus tard, le hasard fait bien les choses, ils se revoient. Laisseront-ils une chance à la passion ?

Une thématique dramatique !

La (e) lectrice (eur) sent que l’auteure maîtrise son sujet. Elle fournit toutes les clés pour comprendre la situation d’une femme battue, pour que la (e) lectrice (eur) se demande “qu’est-ce que j’aurais fait à sa place ?”. C’est perturbant, parce que j’étais vraiment partagée, je voulais que Lily reste avec Ryle et en même temps, j’aurais voulu qu’elle lui rende la monnaie de sa pièce. J’ai vraiment pu me mettre dans la peau de Lily et comprendre combien ses choix sont difficiles. L’auteure voulait montrer que la violence conjugale, ce n’est pas tout noir ou tout blanc. Il y a dans ces situations des nuances de gris. Elle a atteint son objectif avec moi. C’est grâce aussi à tous les personnages du roman qui sont travaillés, attachiants et complexes.

En résumé : C’est une excellente lecture, elle est superbe, nuancée, développée et enrichissante. C’est une claque et bien plus qu’une romance. Je suis ravie de l’avoir lu. Ce n’est pas un coup de cœur car il n’est juste pas intervenu au bon moment.

Notation : 17/20

4 commentaires sur « Jamais plus de COLLEEN HOOVER »

  1. J’ai eu quelques petites déceptions en le lisant (la romance bien trop rapide à mon goût, et la décision de Lily à la fin), mais c’est un livre qui te met une claque, et comme tu l’as dit, c’est bien plus qu’une romance !

    J'aime

    1. La romance est trop rapide sur la seconde partie et en même temps, c’est un peu comme si elle n’était jamais fini et juste en suspend. Je ne sais pas si c’est compréhensible ce que je dis. Je comprends la décision de Lily à la fin même si comme toi j’ai eu du mal sur le coup..

      J'aime

      1. Oui, et aussi ils se retrouvent un an après leur rencontre et bim ça y est ils sont fous l’un de l’autre et tout s’enchaîne, je trouve pas ça super crédible ^^ mais vu le propos du livre, ce n’est pas très gênant… Effectivement, je comprends aussi sa décision, mais disons que je trouve que ça fait passer un message un peu moyen :/

        J'aime

Vos commentaires font toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s