La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 46 - 60 sur 238 RÉSULTATS
Rendez-Vous Littéraire Rien que pour la couverture

Rien que pour la couverture #69

Cher(e)s Voyageur(e)s, Me revoilà pour Rien que pour la couverture, un rendez-vous que j’ai trouvé sur le blog Les lectures de Gribouille, et qui m’a tout de suite conquise. Il s’agit de présenter des couvertures de livres – récents ou anciens – …

Mardi sur son 31 Rendez-Vous Littéraire

Le mardi sur son 31 #17

Cher(e)s Voyageur(e)s,

Le principe est de présenter une citation extraite de la page 31 de ma lecture en cours. La citation est sensée être une phrase. Je préfère que ce soit un peu plus long. Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Les bavardages de Sophie. Je participerais à ce rendez-vous ponctuellement, quand l’occasion se présentera.

Voici un extrait de la page 31 de La matière noire de Nicolas Bocq :

Nos sourires photogéniques ne trahissaient pas notre bonheur d’être le 14 juillet. C’était notre révolution. On remettait les compteurs à zéro, un reset sur les mésententes de l’année. C’était jour de trêve. La bonne humeur était de mise. Les grands-pères, plutôt rustres d’ordinaire, nous appelaient affectueusement « les rabolions ». Après le défilé, un verre était offert, et le ballon de rouge à la main, sourire aux lèvres, ils leur arrivaient de nous ébouriffer, de nous appeler par nos prénoms. Puis je retrouvais rapidement mon survêtement fétiche pour aller disputer les-épreuves-du-14-juillet. C’était une belle idée républicaine qu’avait la mairie d’organiser ces manifestations pour tous les villageois et particulièrement aux bénéfices des enfants. Une cagnotte mise de côté récompensait tous les participants d’épreuves sportives mais aussi d’habileté. Cela permettait d’abord de nous affronter tous horizons confondus, puis de rétablir un vrai lien social entre les habitants, et enfin de gagner quelques dizaines de francs qui seraient promptement dépensées chez le fleuriste en pétards et autres farces et attrapes pour les festivités du soir.

Bonne lecture ! ♥

Premier paragraphe/Première page/ Premières lignes Rendez-Vous Littéraire

Premier paragraphe #62

Cher(e)s voyageur(e)s,

Aujourd’hui, je partage avec vous le premier paragraphe de ma LC en cours Lune de Tasmanie de Tamara McKinley :

L’année 1904 touchait à sa fin, et Christy se tenait assise dans le fauteuil préféré de son défunt mari, à côté de la porte-fenêtre donnant sur la baie de Storm et la péninsule tasmanienne. La chaleur de l’été se trouvait atténuée par une brise fraîche venue de la mer – le parfum des pins et des eucalyptus pénétrait grâce à elle dans la demeure. Christy, d’ordinaire apaisée par les cris des carillonneurs huppés dans les arbres non loin, demeurait tendue – elle attendait la réaction de sa famille à l’annonce qu’elle venait de faire.

Bonne lecture 📖

Premier paragraphe/Première page/ Premières lignes Rendez-Vous Littéraire

Premier paragraphe #61

Cher.e.s Voyageur.e.s,

Aujourd’hui je voulais vous présenter ma nouvelle lecture de semaine Un clone encombrant de Lois McMaster Bujold. Je vous propose de découvrir le premier paragraphe avec moi.

« Sa navette de combat était tapie, immobile et silencieuse, sur la plate-forme de réparation. Aux yeux de Miles, elle avait un petit air malveillant, avec sa coque de métal et de plastifibre couverte de balafres, de coups et de brûlures. Neuve, elle avait pourtant paru si fière, si brillante et si efficace. À présent… les épreuves qu’elle avait traversées semblaient avoir affecté sa personnalité. Elle était comme traumatisée, psychotique. Et cela, après quelques mois d’existence seulement. »

Bonne lecture 📖

Mardi sur son 31 Rendez-Vous Littéraire

Le mardi sur son 31 #16

Cher.e.s Voyageur.e.s,

Le principe est de présenter une citation extraite de la page 31 de ma lecture en cours. La citation est sensée être une phrase. Je préfère que ce soit un peu plus long. Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Les bavardages de Sophie. Je participerais à ce rendez-vous ponctuellement, quand l’occasion se présentera.

Voici un extrait de la page 31 de Un clone encombrant de Lois McMaster Bujold :

« Je doute qu’il m’apprécie beaucoup mais il va devoir me protéger comme la prunelle de ses yeux. Quant à moi, que Dieu me vienne en aide, je vais devoir le laisser faire. C’est une situation plutôt délicate.

Elle lui tapota le bras.

— Tu sauras y faire face.

— Mmmouais, grommela-t-il. Ô Seigneur, Elli, gémit-il subitement en laissant son front tomber contre l’épaule de son commandant, et je n’ai même pas obtenu l’argent pour les Dendarii. Je ne sais même pas quand il arrivera. Que vais-je dire à Ky ? Je lui avais donné ma parole !…

Cette fois, elle lui caressa la tête, mais sans rien dire. »

Et voilà ma nouvelle lecture et vous que lisez-vous de beau ?