Fragment de livre en guise de mise en bouche :

« Les choses lui plaisaient telles qu’elles étaient : Victoria le satisfaisant au lit, tandis qu’ils menaient des existences parallèles et séparées.
Il entendit du bruit dans le vestibule et se dirigea vers la porte de son cabinet de travail. Victoria rentrait enfin. Il était grand temps. Longeant le couloir à grands pas, il l’aperçut dans l’entrée, vaporeuse vision vêtue de soie safran et de dentelle crème.
— Je vous attendais plus tôt, dit-il sombrement en s’approchant d’elle.
Elle se détourna au son de sa voix et haussa le menton.
— Claire et Percy voulaient rester un peu plus tard. Comme j’étais leur invitée, je n’avais d’autre choix que de rester aussi. Si vous étiez venu avec moi…
— J’étais occupé, vous le savez parfaitement.
— Dans ce cas, il semble que le problème soit le vôtre, pas le mien.
Cord plissa les paupières. Il voulut dire quelque chose, mais il savait qu’en un sens elle avait raison. En outre, elle était si délicieuse avec ses joues empourprées et son nez en l’air qu’une flèche de désir le transperça. Elle poussa un petit cri de surprise quand il la souleva dans ses bras et se mit à gravir l’escalier. »

Mon avis :

Une jolie double romance !

Quand Claire se fait attaquer par son beau-père pendant la nuit, sa sœur Victoria Temple prend les choses en main. Stop, ça ne peut plus continuer ainsi. Elle assomme ou tue son beau-père. Victoria et Claire fuient la maison familiale avec le bijou familial et quelques fonds de tiroir. Elles partent pour Londres avec l’idée de dénicher un travail et se fondre dans la masse. Seulement, les bonnes familles de Londres ne veulent pas de domestiques sans référence. Elles vivent sur leur fond. Mais ceux-ci commencent à manquer cruellement. Le temps presse. Victoria revoit ses attentes à la baisse, même une place de bonne pourrait faire l’affaire. Ce sera toujours mieux que la rue. Victoria frappe à toutes les portes. Elle désespère. La dernière porte, le dernier espoir, mais rien, le majordome les renvoie sans plus de forme. Victoria s’effondre, sa sœur ne pourra jamais affronter la rue, elle est au comble du désespoir.

Cord, Duc de Brant, rentre chez lui, il est saisi par la vision de ces deux femmes sur son perron. Il est tout de suite attiré par la beauté éthérée de Claire. Elle ressemble à un ange. Quand il apprend de sa sœur qu’elle cherche une place dans sa maison, il ne réfléchit pas plus longtemps et leur offre une place de choix. Il épie Claire sous le regard protecteur de Victoria qui a bien l’intention de lui mettre des bâtons dans les roues. Décidément, quelle lionne ! Il a peut-être choisi la mauvaise sœur. En tout cas, il a l’impression qu’elles ne lui ont pas tout dit. 

Victoria sait que leur situation est temporaire et s’il venait à faire le rapprochement avec le vol du bijou et la tentative de meurtre, elles seraient à sa merci. Elle doit être discrète et rester aux aboies. 

Cord, quel drôle de nom ! Et pourtant assez marquant. J’ai beaucoup aimé ce personnage qui avec un petit côté filou, sanguin, reste quelqu’un de loyal… Il travaille dur, réalise ses rêves, mais passe à côté de son bonheur. Sa rencontre avec les deux sœurs a le potentiel de changer sa nature fondamentale. Il passe la plupart de son temps libre à chercher son cousin disparu en mer… Tout le monde renonce, mais pas lui. A-t-il raison de s’obstiner ? 

L’auteure nous dépeint un fond historique où les Anglais et les Français se font la guerre. Les océans sont peuplés de pirates, brigands et corsaires à la solde de la couronne. Elle s’éloigne un peu des convenances pour se centrer sur les personnages, les enquêtes, le jeu des relations et un brin d’aventure. 

En résumé : voilà une romance qui ne se finit pas une fois le mariage acté, elle continue, car l’intrigue et l’enquête ne sont pas finies et les secrets ainsi que les confidences révélés. 

Note : 4.5 sur 5.

D’autres avis sur la toile : Aucun.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)