Cher.e.s voyageur.e.s,

J’ai modifié le rendez-vous premier paragraphe. Et je me suis rendue compte que ma nouvelle version est très similaire à celle du rendez-vous premières lignes créées par Ma lecturothèque d’où le changement de nom

LE PRINCIPE : CHAQUE SEMAINE, JE PRENDS UN LIVRE ET JE VOUS EN CITE LES PREMIÈRES LIGNES DU RÉCIT. 

Je partage avec vous les premières lignes du livre d’une de mes lectures présentes. Je parle de A la conquête de sa liberté de Sarah Ferguson :

— Ah, vous voilà ! Il est bientôt minuit, ma chère.

Lord Rufus Ponsonby, le comte de Killin, était considéré comme un homme parfaitement convenable. Il était grand, plutôt mince et toujours impeccablement habillé. Son profil aquilin était hautain, comme il sied à un comte du royaume. Tout dans sa personne était austère, réservé et calculé.

Lady Margaret Montagu Douglas Scott eut un mouvement de recul involontaire quand il s’approcha.

— Je ne le sais que trop.

Comme d’habitude, il ne sembla pas s’apercevoir de la réaction de rejet qu’il provoquait chez son interlocutrice.

— Pourquoi vous cachez-vous dans l’ombre ? Vous avez des doutes sur votre apparence ? poursuivit-il en répondant lui-même à sa question. Permettez-moi de vous rassurer. Votre toilette n’est ni trop simple ni trop somptueuse pour l’occasion. Sa Grâce votre mère a d’excellents goûts.

Étant donné que sa mère approuvait le choix de cet homme comme mari, Margaret se dit qu’elle n’avait pas si bon goût.

— J’aurais préféré une robe turquoise.

— Toutes les jeunes femmes portent du blanc pour leur première saison.

— Regardez-moi, insista Margaret, exaspérée que Killin ne lui accorde jamais toute son attention. Vous ne trouvez pas que j’ai l’air d’un fantôme qui assiste à ses propres fiançailles ? Comme le spectre qui vient hanter Macbeth en plein banquet.

Bonne lecture !

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)