Cesare T1 de Fuyumi Soryo

Extrait en image :

Mon avis :

Un manga riche en précision et en finesse que ce soit dans l’histoire qu’il raconte ou encore dans les traits de la mangaka. Ce n’est pas de Jules César qu’il est question ici. Mais plutôt de César Borgia, un personnage important, mais d’une autre époque. Il a vécu à la Renaissance. L’Italie et ses origines m’attirent d’autant plus que je suis italienne pour moitié.

La (e) lectrice (eur) suit Angelo Da Canossa, un personnage naïf que ce soit pour les us et les coutumes, mais aussi juste de constitution. Il a l’art et la manière de mettre les deux pieds dans le plat. Grâce à une relation, il a pu intégrer les bancs d’une école prestigieuse. C’est là-bas qu’il rencontrera les puissants de son monde. Des fils des plus grandes familles d’Italie, mais également d’autres pays européens. 

C’est grâce à l’innocence du protagoniste que la société nous est expliquée de A à Z. La mangaka repose sur une bibliographie impressionnante. Elle donne un réel plus à la dimension historique de cette récit. À travers la vie dans cette école nous donne un peu une idée des rivalités entre les différentes familles. La curiosité de Angelo nous en apprendra plus sur les origines de ces querelles.

En résumé : Une histoire pour moi totalement inconnue néanmoins très intéressante. Si vous êtes fan de complot et d’histoire, vous serez servi. 

Note : 4 sur 5.

D’autres avis:

Laisser un commentaire