Fragment de livre en guise de mise en bouche :

« — Petit homme, commença-t-elle, ma mère a tué ma fille. Et a été jugée pour son crime devant tous les habitants de Silvy Vale. Croyez-vous, après cela, que j’ignore ce qu’est la honte publique ? Ou le gâchis ?

— Pourquoi pensez-vous que je m’adresse à vous ?

Harra se tut assez longtemps pour que le pichet circule une dernière fois entre eux.

— Vous allez continuer, reprit-elle. Vous allez tout simplement continuer. Il n’y a rien d’autre à faire. Rien ne rendra les choses plus faciles.

— Et qu’y a-t-il de l’autre côté ? Quand on continue ?

Elle haussa les épaules.

— Votre vie, de nouveau. Quoi d’autre ?

— C’est une promesse ?

Elle ramassa un caillou qu’elle roula entre ses doigts avant de le jeter dans l’eau.

— C’est une fatalité. Vous n’avez pas le choix. On continue. C’est tout. »

Mon avis :

Contente de retrouver le Miles des premiers tomes !
C’est une excellente lecture. Elle est prenante, même si je l’ai commencée un peu lentement. Puis je me suis laissée prendre par ce tournant de la vie de Miles. Adieu le Miles Naismith qui dirige des opérations intergalactiques d’envergure et bienvenue à Miles Vorkosigan. Il va devoir apprendre à vivre sans gouverner une flotte, et comment dire cela s’annonce vraiment difficile…
Le Miles Vorkosigan du début !
Ce tome m’a permis de retrouver le Miles du début et j’en suis contente. Il est moins sûr de lui et un peu moins imbus de lui-même. On peut même dire que les événements récents l’ont déstabilisé. Il ne sait plus comment faire pour remplir ses journées. La vie de maison ne lui convient pas, gérer les courses, le ménage, le personnel… Seulement, il s’ennuie comme un rat mort et les soirées mondaines ne sont pas des plus divertissantes. Il ne souhaite qu’une chose, un peu de mouvement. De l’action, est-ce trop demandé ? Je ne peux vous dire qu’une seule chose, il faut faire attention à ses souhaits.
Une lecture en deux temps !
Si le début du roman est un peu lent, il est à l’image de ce que ressent Miles : une vie calme et tranquille. Celle-ci est peut-être un peu trop plate. Et en même temps, c’est l’occasion pour lui de renouer avec son ancienne vie et son autre identité. C’est un processus qui ne peut se faire en un jour. Puis tout s’accélère au bout de 150 pages, l’intrigue se complexifie et elle se transforme petit à petit en enquête. Je me suis amusée à me mettre à la place de Miles et à essayer d’imaginer qui pouvait bien être le/a coupable. Et j’avais deviné même si l’auteure avait réussi à semer le doute dans mon esprit.
Personnages secondaires !
Il y a un beau panel de personnages secondaires avec qui j’ai adoré renouer notamment Illyan ou encore la mère d’Ivan. J’ai tout autant aimé en apprendre plus sur l’Empereur de Barrayar, Gregor. Il montre un tout nouveau visage. Il est loyal envers Miles et aimant envers son peuple. Mais c’est aussi un homme tellement pris par ses fonctions. Il n’a pas une minute de temps pour lui. J’ai aimé en découvrir un peu plus et son évolution personnelle m’a vraiment plu. Quant à Ivan, il est égal à lui-même blagueur, prêt à faire les quatre cents coups avec Miles tout en râlant un peu pour la forme. Ces trois-là forment un trio du tonnerre !
Un petit défaut !
Il y a seulement un petit défaut. Les résumés de chaque tome sont spoilants. En général, ils spoilent à peu près deux tiers du roman. C’est dommage, ça gâche l’effet de surprise !

En résumé : C’est un excellent tome. Une nouvelle étape pour Miles, un nouveau challenge très prometteur. J’ai hâte de lire la suite même si cette fois je ne lirais pas le résumé pour ne pas être trop spoilée.

Note : 4.5 sur 5.

Tome précédent :

4 commentaires sur « Saga Vorkosigan T10 : Memory de LOIS MCMASTER BUJOLD »

Laisser un commentaire