La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 1 - 13 sur 13 RÉSULTATS
Appréciation Coup de cœur J'ai lu Les maisons d'éditions LIVRE Romance Steampunk

Londres la ténébreuse T4 :La proie et la chasseur de Bec McMaster

Fragment en guise d’apero : “Désormais, Garrett ne savait plus comment réagir. Perry semblait s’être remise à la perfection, avoir repris son rôle distant et taciturne comme si rien d’inhabituel n’était arrivé ce soir-là. Disparus, son flirt habile, les sourires …

BD Glénat Les maisons d'éditions

Lady Mechanika tome 1 de JOE BENITEZ

Petit aperçu des dessins :

Mon avis : 

Un bon premier tome ! 

Lady Mechanika, elle est mi femme, mi machine. Seulement, elle ne connaît pas l’identité du Docteur Frankenstein qui l’a créé. Elle le cherche très activement. Surtout quand des créatures un peu comme elles, sont découvertes mortes ou vives. Elle se met à enquêter. Dans son enquête, elle se contre avec Lord Nathaniel BlackPool, un industriel qui a l’air sans fois ni loi. 

Les personnages ont tout ce qu’il faut pour que je m’attache à eux, j’ai hâte de lire la suite. Ils sont droits dans leurs bottes, la langue bien pendue et ils ont de l’humour. 

Les dessins sont assez sombre, mais les traits sont précis et beaux. Mais ce que je préfère c’est les costumes, le style steampunk est tellement bien exploité. Lady Mechanika est très classe autant dans ses vêtements que dans sa manière de faire. 

En résumé : c’est un premier tome prometteur, le tome 2 n’attend que moi.

Notation : 15/20

Appréciation Les maisons d'éditions LIVRE Pocket Science fiction Très bonne lecture

Chroniques Lunaires T1 : Cinder de MARISSA MEYER

En guise d’avant-goût :

Cinder s’esclaffa.
– Elle rigole, tu sais. Iko s’entraine à l’ironie. C’est pas vraiment amusant comme endroit.
– Pas grave. Ce sera toujours mieux que de rester à étouffer dans l’appartement.
Peony s’éventa en s’adossant machinalement à un rayonnage métallique. Cinder lui prit le bras pour la redresser.
– Attention, ta robe !
Peony inspecta sa jupe, puis les étagères poussiéreuses, et chassa les inquiétudes de Cinder d’un haussement d’épaules.
– Sérieusement, je peux venir ? ça a l’air drôle.
– C’est surtout très sale et ça sent très mauvais, corrigea Iko.
– Qu’est-ce que tu en sais ? lui demanda Cinder. Tu n’a pas d’odorat.
– J’ai une imagination débordante.
Le sourire aux lèvres, Cinder poussa sa soeur vers la porte.
-D’accord, va te changer. Mais fais vite. J’ai un truc à te raconter.

Mon avis :

Une très bonne lecture !

C’est une très bonne lecture. Je n’avais pas beaucoup d’attentes vis-à-vis de ce livre car je n’ai pas lu beaucoup de chroniques sur cette saga. Le résumé m’a tout de suite intriguée.
J’ai beaucoup aimé ce livre surtout l’ambiance. Je me suis laissée assez vite happer par cette réécriture de conte. Elle s’allie à merveille avec l’univers de fiction imaginé par l’auteure. Les éléments de science-fiction sont présents, sans trop une bonne initiation au genre.   

Une réécriture de conte originale !

Cinder est dix fois mieux que Cendrillon. Je n’ai jamais vraiment aimé Cendrillon. Elle a un côté rebelle bien prononcé qui rajoute du piquant. Elle est bien différente de celle de Disney, un peu moins gentille. Elle a des rêves beaucoup plus réalistes : des rêves de liberté et d’indépendance vis-à-vis de sa belle famille. Cinder va-t-elle réussir à atteindre ses rêves ? Va-t-elle attraper la Letumose qui sévit dans sa ville? Est-ce qu’elle ira au bal comme Cendrillon ? Fuira-t-elle sa famille ? Laissera-t-elle Peony ?

Les protagonistes, un petit défaut ?

Cinder est originale, forte et courageuse. Seulement, je n’ai pas réussi à m’attacher totalement à elle. Il m’a manqué un petit quelque chose au niveau des émotions, un manque d’approfondissement. C’est franchement dommage, car il me manquait peu de choses. Peony, quant à elle, m’a beaucoup plu. Elle aime Cinder malgré le comportement de sa mère et de sa soeur. Elle est moins courageuse que Cinder, certes, mais elle l’aime et s’intéresse vraiment à elle. Et l’androïde Iko est mon personnage préféré, le petit grain de folie et le petit coup de peps de l’histoire. Cette androïde ressemble fort à un humain et voudrait le devenir. J’ai réussi à m’attacher à elle. 
Kai est un personnage intrigant, le poids du monde a l’air de peser sur ses épaules. En même temps, quand on est prince et que l’on a affaire à une maladie qui décime le monde et son pays, que faire ? J’ai bien aimé ce personnage, seulement lui aussi manque un peu d’émotions. 

La fin !

Il y a eu pas mal de révélations que j’ai vu venir. Seulement, la fin m’a surprise, frustrée, et donné envie de lire la suite. Des questions sont restées sans réponses !

En résumé : C’est une très bonne lecture. Une belle réécriture de conte avec une ambiance originale et une atmosphère futuriste. Je me suis lancée dans la suite avec envie !

Notation : 17/20

Note : 4 sur 5.