La réalité est ce que l'imagination fait d'elle _Charmant _ David Safier_

Affichage : 1 - 10 sur 10 RÉSULTATS
Appréciation Auteur (e) en R Auteur (e) par ordre alphabétique Aventure Fantasy Folio Les maisons d'éditions LIVRE Très bonne lecture

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé de J. K. ROWLING

Fragment de livre en guise de mise en bouche : – Pourquoi les gens n’en boivent-ils pas tout le temps monsieur ? demanda Terry Boot, avide d’en savoir plus. – Parce que si on en prend trop, elle provoque des …

Appréciation Auteur (e) par ordre alphabétique Auteur(e) en D Bonne lecture Folio Les maisons d'éditions LIVRE

Quand la neige danse de Sonja DELZONGLE

Extrait en guise d’amuse gueule :

Après une première gorgée qui le rasséréna, il relata en détail à l’officier de police attentif son escapade forestière, la découverte du crâne et ce qu’elle avait coûté à sa chienne, finalement sauvée par un garde forestier surgi de nulle part.

— J’ai regardé partout dans le refuge, mais je n’ai rien vu qui ressemble au matériel trouvé au pied de l’arbre avec le crâne, précisa Joe.

Il ouvrit alors son sac à dos et en présenta le contenu à Stevens par-dessus le bureau. Le policier retint une grimace.

— Je pense qu’il s’agit du crâne d’un enfant, dit Lasko d’une voix troublée. Quant à en déterminer l’âge et le sexe…

— Le labo s’en chargera. Je le leur fais passer tout de suite. Mon adjoint Max Dorwell et moi-même nous rendrons sur place, ainsi que le docteur Kathrin Folcke, notre médecin légiste. Et je vous demanderai de bien vouloir nous accompagner et nous indiquer l’endroit exact de votre découverte.

— Bien sûr, répondit Lasko avec un empressement forcé.

En réalité, il frémissait d’horreur à l’idée de retourner sur les lieux.

Alors qu’il s’apprêtait à sortir le crâne du sac, Stevens l’arrêta d’un geste.

Mon avis :

Une bonne surprise!!

Ce fut une bonne surprise, malgré un début assez laborieux, avec des descriptions de personnages un peu brouillonnes parfois. Heureusement, ce n’est pas le cas de toutes. Ce polar m’a pris un peu de court parce que, justement, vu ce début, je m’attendais à une suite tout aussi laborieuse, voire à abandonner ma lecture. Finalement, l’enquête est rondement menée. Elle est prenante, originale… Parfois, les moyens d’enquête frôlent le surnaturel. C’est un point que j’ai bien aimé.

Un thème particulier : l’enlèvement d’enfant!

Un thème qui peut faire peur, mais je vous rassure, votre cœur se serre d’angoisse pour eux, mais pas de scène, de descriptions trop trash ou glauques. Je ne suis pas une âme ultra sensible donc c’est un argument à manier avec précaution. L’envie de retrouver ses enfants ne m’a pas quitté une seule seconde. L’addiction s’est installée et ne m’a plus quittée.

Un titre très attirant!

Mon choix à porter sur ce livre à cause du titre, je le trouvais poétique et très imagé. En plus pour mon plus grand plaisir, il n’est pas sans signification. C’est un point que j’aime beaucoup quand les titres de livres sont représentatifs, et vous ? Les descriptions de paysages de l’auteure sont comme le titre poétique et imagé.

Personnages avec des atomes crochus!

J’ai plutôt bien accroché aux personnages, surtout au père de Liesel, Joe Lasko, un médecin célibataire rempli d’amour pour sa fille. Elle est son univers, elle a disparu, il est effondré, mais prêt à lutter pour elle. C’est tellement beau. Il n’a heureusement pas fait les frais des descriptions cahoteuses de l’auteure. Eva Sportis est un personnage entier qui a envie d’aider son ami d’enfance, ça tombe bien, car elle est détective. Leur duo repose sur une volonté d’aider d’un côté et de l’autre un sentiment de solitude colmater.

Hannah Baxter par contre n’a pas été épargnée par ses descriptions cahoteuses. Je pense que ça explique ma difficulté à m’attacher à elle. Puis au fil des pages, j’ai commencé à l’apprécier et elle m’a même un peu ébloui. Elle n’a pas froid aux yeux, mais elle n’est pas non plus invincible. Et ces méthodes d’enquête ne sont pas traditionnelles, comme je le disais plus haut, elles frôlent le paranormal. Tout ce mélange rend le personnage mystérieux et intéressant.

En résumé : Un bon livre et une bonne surprise, ne vous arrêtez pas aux descriptions de l’auteure déroutante et continuez votre lecture, car l’enquête en vaut la peine. Elle est prenante et originale.

N. B. : C’est un second tome, je n’ai pas lu le premier et ça ne m’a pas plus dérangé que ça.

Notation :

Note : 4 sur 5.
Appréciation Auteur (e) par ordre alphabétique Auteur(e) en B Contemporaine Folio Les maisons d'éditions LIVRE Très bonne lecture

L’élégance du hérisson de Muriel BARBERY

Un fragment des réflexions de Renée :

Au chapitre cinématographique, en revanche, mon éclectisme s’épanouit. J’aime les blockbusters américains et les œuvres du cinéma d’auteur. En fait, j’ai longtemps consommé préférentiellement du cinéma de divertissement américain ou anglais, à l’exception de quelques œuvres sérieuses que je considérais avec mon œil esthétisant, l’oeil passionnel et empathique n’ayant d’accointances qu’avec le divertissement. Greenaway suscite en moi admiration, intérêt et bâillements tandis que je pleure comme une madeleine spongieuse chaque fois que Melly et Mama montent l’escalier des Butler après la mort de Bonnie Blue et tiens Blade Runner pour un chef-d’oeuvre de la distraction haut de gamme. Pendant longtemps, j’ai considéré comme une fatalité que le septième art soit beau, puissant et soporifique et que le cinéma de divertissement soit futile, réjouissant et bouleversant.

Mon avis :

Quand j’ai lu ce livre, je n’étais pas trop dans mon mood littéraire. Pour le dire franchement, j’étais en panne sèche littéraire, rien ne me faisait envie… Et c’est dur d’en sortir. Bon assez parlé de mes états d’âme passés.

Ce livre m’a plu malgré ces conditions peu favorables, je dois l’avouer. La preuve est que j’ai corné au moins une vingtaine de pages. Oui, je corne les pages, un livre corné est pour moi, un livre bon et un livre qui a une histoire! Donc corné les pages est pour moi, un bon signe, un signe que ma lecture m’a plu, m’a interpellé, m’a fait réfléchir.

J’ai effectivement lu lentement par rapport d’habitude, mais c’est à cause de cette p***** de panne et non pas par rapport à la qualité du roman.

Ce récit a été pour moi une belle surprise bien que le début m’avait déçue, car je m’attendais à plus d’action. Or ce livre est contemplatif donc si vous aimez le rythme, et un peu moins les belles tournures de phrases et les critiques de la vie moderne. Un petit conseil, passez votre chemin. C’est une ode à la vie, je dis le contraire du résumé, je sais, mais je me comprends. Cette histoire est vraiment belle, la vie en est le sujet principal, ses cadeaux comme ses obstacles. Ce thème m’a permis de découvrir, de voir l’évolution de deux personnages que tout semble opposer :

  • Paloma a décidé de se suicider à 13 ans. C’est triste comme histoire, me direz-vous ! Et bien non ! Comment ? C’est simple. Paloma cherche une raison de rester en vie. Quelque chose, quelqu’un qui la ferait changer d’avis. J’ai bien aimé ce point de vue : original.
  • Renée a 54 ans, elle est concierge de l’immeuble où vit Paloma. Elle se fait passer pour plus C**** qu’elle ne l’est ! Pourquoi ? Ce sera à vous de le découvrir.

À travers ces personnages, leurs caractères, leurs qualités et leurs défauts, l’auteure nous fait part de ces réflexions sur la vie. Elles ne sont pas forcément très poussées ni sentencieuses. Elles m’ont interpellée et permis de faire évoluée mes réflexions sur la vie. Ouh! Là! Faut que j’arrête de philosopher! Pour moi, c’est un point très positif.

Mon seul regret est que le livre présente certaines longueurs, des baisses de rythme qui ont nui à ma lecture. Par contre, je ne sais pas si l’auteure pouvait s’en passer, elle aurait peut-être perdu en cohérence. Ces longueurs se sont concentrées au début du récit, j’ai donc eu du mal à m’y mettre et une fois lancé, j’étais dans l’histoire au côté de Paloma et Renée ♥.

Un petit remerciement aux éditeurs qui ont bien fait leur boulot au niveau du résumé, il n’en dit : ni trop, ni pas assez ! Merci, je n’ai pas été spoiler cette fois-ci !

En résumé : Ce n’est pas un coup de cœur, mais ça reste une très belle histoire, une ode à la vie et à la découverte des autres. Nous avons toujours la possibilité d’apprendre des autres. 

Notation :

Note : 4 sur 5.