Cher(e)s voyageur(e)s,

Je compte surveiller les prochaines sorties de l’auteure, car l’idée et le travail me plaît.

Fragment de livre en guise de mise en bouche :

« — Plus jamais, vous m’entendez ! Plus jamais je ne ferais confiance à ce fourbe de Salomon !
Les cris de Harald fusaient depuis l’autre bout du pont. Posté près de la figure de proue, le jarl ne cessait de crier son dépit et sa frustration. Nulle grande bataille, aucun butin ni de trophée d’aucune sorte. Ils repartaient de Francie comme ils étaient venus : les mains vides. Pire, encore : avec leur lot de blessés et de morts. Sa colère ne faiblissait pas et même ses plus proches conseillers n’arrivaient pas à le calmer.
— Un butin ! ragea encore le jarl. Des trésors, des batailles légendaires ! Cet individu s’est joué de nous ! Mais c’était la dernière fois.
Cela durait depuis plusieurs jours – depuis qu’ils étaient remontés à bord des drakkars et cinglaient vers la haute mer.
Harald frappa le bois de sa botte, rageur.
— Qu’il s’estime heureux d’avoir eu toute cette armée autour de lui, s’exclama-t-il encore, pour la centième fois peut-être. Sans quoi, je lui aurais fait rendre sa promesse par le fer de mon épée ! »

Mon avis :

Je l’ai lu en lecture commune avec Maeven litterae et comme lui, cette romance m’a plu, mais sans plus. Elle a un fort potentiel, néanmoins pas bien exploité. Cette romance est dépaysante avec quelques éléments de vocabulaire d’époque. Ils aident à l’immersion. 

Nous découvrons la Francie à travers les yeux, Elina une femme au bouclier. Elle se bat auprès de l’armée du Roi pour défaire un siège. Les Vikings espéraient une récompense, mais le siège dure, les batailles s’enchaînent et pas l’ombre d’une récompense. Rien… La colère monte. Les tensions pourraient faire des victimes. Thibaut, un soldat franc risque d’en faire les frais, heureusement, Elina le sauve. Qui est cette belle guerrière ? Comment la remercier ? Ainsi commence leur échange entravé par les barrières de la langue, l’auteure développe plutôt bien cette partie. Ils sont mignons tous les deux. Après ça dérape un peu, les événements vont trop vite, ils nous manquent des étapes. C’est dommage, car les idées sont bonnes. Cependant, les drames comme les moments heureux sont mis sur avance rapide. Les rebondissements sont assez plats. Un petit chapitre sur l’évasion d’Elina et son périple ne serait pas de refus. 

Comme vous l’aurez deviné, j’ai beaucoup aimé la rencontre de ces deux personnages, et l’amour interdit qu’ils partagent. C’est difficile de le vivre en plein jour et surtout qu’elle n’est pas fille de roi, ni ne partage la religion de Thibaut. Ce ne sont que des détails et pourtant à cette époque cela creuse des fossés.   

La plume quant à elle est confuse puis elle prend de l’aisance. Elle coule de source, elle passe sur avance rapide. Le rythme suit la même évolution. 

En bref, la romance a énormément de potentiel, seulement l’auteure n’étoffe pas les différents rebondissements. C’est dommage, car il mérite des approfondissements, d’autant plus qu’elle a une plume fluide et très agréable.

Note : 3.5 sur 5.

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)