En guise d’avant goût :

« Tôt le lendemain, je me suis appuyée sur une barrière pour regarder le bétail brouter dans un champ au loin. De là, je voyais ce qui ressemblait aux longhorns que j’avais croisées à mon arrivée au Texas. Ça me semblait remonter à une éternité ! Une forte brise est venue sécher les larmes qui roulaient sur mes joues. J’ai secoué la tête : il ne servait à rien de pleurer sur le lait renversé. Le passé était le passé ; je devais me concentrer sur l’avenir.
Mayflower et moi étions arrivées la veille, après le crépuscule. En descendant de l’auto, j’avais regardé autour de moi, mais l’obscurité avait tout avalé excepté le reflet des phares dans les fenêtres. Ça m’avait rappelé les lampes que les gens allumaient derrière les fenêtres dans le Donegal pour accueillir les pèlerins. Mayflower m’avait menée en haut des marches du porche et un couinement – celui d’un animal ? – m’avait fait sursauter, ce qui avait provoqué son rire.
— Ne vous inquiétez pas, ce ne sont rien d’autre que nos vieux rocking-chairs. Avec Hans, nous avons passé beaucoup de nuits ici à observer les étoiles. »

Mon avis :

J’ai découvert la plume de Patricia Falvey avec « Les filles d’Ennismore » et j’avais eu un de ces coups de cœur. Quand j’ai vu « Les sœurs du Titanic » sur Netgalley, je n’ai pas pu m’empêcher de solliciter le titre. Je suis heureuse de m’être lancée dans l’aventure. J’adore sa plume. Elle découpe savamment ses chapitres. Nora et Délia sont deux sœurs, mais elles ne pourraient pas être plus différentes. Nora est une fleur délicate, égoïste et superficielle. Elle aime se faire admirer. Sa mère l’adore, la gâte. 

Délia est invisible aux yeux de sa mère. Elle travaille aux champs avec son père. Elle rêve de meilleurs horizons avec la tête dans les livres. Elle ne trouvera jamais grâce aux yeux de sa mère. Elle aurait tué son frère lors de l’accouchement. 

L’arrivée d’une lettre change la donne. Les deux jeunes filles ont l’occasion de se rendre en Amérique à bord du fameux Titanic. Nora est fâchée, elle voulait être la seule à entreprendre ce voyage. À l’origine, ce n’est qu’un seul billet pour la première classe, mais leur père a échangé contre deux billets sur l’entrepont. Elle lui pique le luxe. 

Le Titanic a fini au fond de la mer. Nora et Délia réussiront à s’en sortir, leur relation changera-t-elle ? Loin de leur parent et de leur mère surtout, elles auront peut-être l’occasion de se rapprocher. 

La construction, le rythme de l’intrigue ainsi que l’histoire m’ont plu. Même si j’ai ressenti un manque d’émotion, c’est assez logique au vu de leur éducation entre une maman qui leur dicte leur conduite et un papa taciturne et peu démonstratif. Cependant, je n’ai pas ressenti beaucoup d’empathie pour Nora, je me suis quand même un peu attachée à Délia. Elle est moins superficielle et plus développée. Sa sensibilité m’a touchée.  

En résumé : une histoire à bord du Titanic, loin du romantisme du film, mais ce voyage marque un vrai tournant dans la vie de ces deux jeunes filles. 

Notation :

Note : 6.5 sur 10.

Autres livres de l’auteure :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)