Extrait en image :

Mon avis :

J’avoue, je n’ai pas tout compris à ce tome. Je suis perdue. Je me suis demandé si j’avais loupé un volume, mais, non, j’ai bien lu le tome 7. La tournure des événements est assez obscure. 

Tout ne finit pas bien dans le meilleur des mondes, on est d’accord ! Cependant, j’ai l’impression d’avoir perdu des étapes, de ne pas avoir toutes les clés en main pour comprendre les tenants et les aboutissants de ce vaste complot. 

De plus, je me suis fait un avis sur les différents personnages et là il révèle presque tout un visage diamétralement opposé. Je pense à Senmout, la fille d’Hatchepsout, ou encore un des prêtres d’Amon. Je n’ai vraiment pas vu venir ce revirement de situation. Les méchants dans l’histoire deviennent sympathiques. Mess en a juste un qui est resté antipathique.  

La mangaka représente une femme qui a tout abandonné pour le pouvoir. Elle le voulait, elle pensait qu’elle serait une grande pharaonne, que son peuple avait besoin d’elle. Elle est montée sur le trône pour montrer qu’une femme pouvait le faire, mais elle a abandonné son humanité et sa féminité en chemin. Elle n’a réussi qu’à prouver qu’elle avait la possibilité de devenir Pharaonne, mais pas qu’une femme pouvait l’être. J’avais déjà été affectée par le fait qu’elle avait effacé toute trace de sa féminité. C’est tragique. 

Autres avis :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)