Londres, la ténébreuse T1,5 : De sang et de glace de Bec McMaster

Fragment en guise de Mise en bouche :

Il avait beau être l’un des hommes de main de Blade, Rip faisait preuve de douceur avec elle, comme s’il redoutait sa propre force. Et c’était un pince-sans-rire, à tel point qu’il fallait souvent à Esme quelques secondes avant de comprendre qu’il avait fait une plaisanterie. Alors un sourire illuminait lentement le visage de Rip, et Esme sentait son souffle se bloquer dans sa gorge puis certaines parties de son corps se réchauffer. Il était son ami, et seulement son ami, même si Esme était la première à admettre qu’elle désirait plus.

Mon avis :

Après avoir lu le tome 1 et 2, j’avais hâte d’en savoir plus sur Esme et Rip. Ils sont terriblement intrigants et attachants lors du premier tome surtout Esme, car on l’aperçoit un peu plus. 

Cet hors saga est à la hauteur de mes attentes. J’ai été conquise par ce duo. Ils sont amis en premier lieu. Ils veulent protéger cette relation privilégiée. Mais leurs sentiments sont plus profonds et il n’ose pas se l’avouer. Leurs retenues et leurs envies sont réellement attendrissantes. C’est comme une danse avec un pas en avant deux pas en arrière heureusement que Blade est là, pour veiller au grain. C’est drôle de voir le Diable de Whitechapel en entremetteur. Est-ce que son plan va réussir ? J’ai eu de beaux doutes, ils sont vraiment du genre buté. 

Dans ce hors-série, la (e) lectrice (eur) n’a pas une enquête pleinement accomplie, mais plutôt une course poursuite à l’image du tome 1 avec les complots en moins. Ça change. 

En résumé : C’est un hors-série appétissant, un bel interlude, un peu moins érotique et plus dans la tension et le respect. 

Tome Précédent :

D’autres avis sur ce livre :

Un commentaire

Laisser un commentaire