Une interview d’auteur(e) : Mylène Ormerod #4

Cher.e.s Voyageur.e.s,

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’occasion de chroniquer Les écailles de l’âme T1 Le voeu de Mylène Ormerod. J’avais des questions à poser à l’auteure et elle a gentiment accepté de me répondre.

Le vert est pour mettre en évidence mes questions et le noir les réponses de l’auteure. J’espère que cette interview vous plaira.

1) Quelques phrases pour vous présenter ainsi que votre livre à mes voyageur.e.s :

Je suis une autrice de Fantasy, Science-Fiction, Romance et Fantastique, mes livres sont à destination des adultes et jeunes adultes. Je suis aussi une infographiste et apprécie énormément l’art graphique, les artistes-peintres et dessinateurs.
Mes histoires ont pour but de faire voyager, de transporter et apporter un nombre multiple d’aventures. J’aime qu’une certaine dualité entre l’ombre et la lumière caractérise mes romans et que les personnages évoluent. Je vis au Canada depuis 8 ans à Montréal et je sors d’un long traitement contre le cancer du sein. Je consacre mon temps depuis à l’écriture, la savonnerie et le dessin. J’aimerais un jour réussir à dessiner mes histoires.

2) Je pense savoir que vous avez fait votre propre couverture. Pouvez-vous nous en parler ? Êtes-vous illustratrice ?

Avec ma formation d’infographiste, je m’y connais bien en logiciel. Je ne suis pas illustratrice pour le moment, car il me faut encore en apprendre davantage en dessin, mais je suis en train de me former et j’espère m’améliorer très prochainement. J’aimerais parvenir sur le long terme à illustrer mes histoires.

3) Qu’est-ce qui a fait que vous avez proposé votre roman aux éditions de la Caravelle ?

J’ai rencontré Amélie, mon éditrice par le biais du hasard. Je l’ai trouvée très intéressante et passionnée ce qui m’a donné envie de travailler avec elle. Mon histoire avait été pré-éditée avec les éditions Mots en Flots qui a fermé ses portes, du coup, il m’aurait été difficile de retrouver une maison d’éditions pour les Écailles de l’âme. C’était en plein dans une très mauvaise période pour moi, ou je n’avais plus confiance en mes capacités, de plus les traitements que j’avais me rendaient pessimiste, même si au final tout a bien été. J’avais besoin pour repartir de quelqu’un de doux, attentionné et c’est ce que j’ai trouvé en la personne d’Amélie. Elle lit toujours tous les manuscrits, réponds aux auteurs, elle leur donne des pistes pour évoluer, c’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup pour toutes ces petites choses.

4) Votre plume est poétique et très fluide. J’imagine qu’elle est le fruit d’un grand travail. Comment y êtes-vous parvenue ?

Merci beaucoup, c’est gentil. J’ai travaillé d’arrache-pied pour tout avouer, car je suis dyslexique alors les débuts n’étaient pas faciles, personne ne m’en croyait capable. J’ai étudié tous les romans qui me passaient sous la main, recopié toutes les belles phrases que je trouvais afin que celles-ci s’ancrent en moi, j’ai écrit et réécris mainte fois les écailles pour arriver à ce résultat. J’étais assez jeune et immature lorsque je l’ai commencée et j’en ressens encore les imperfections en me relisant. J’étais contente de pouvoir la retravailler grâce à Amélie pour le parachever au mieux, même si elle a gardé ma patte de jeunesse ^^. Avec la maturité et les épreuves que j’ai traversées, mon écriture ne cesse d’évoluer. Parfois, c’est dur de juste arrêter de la corriger, parce qu’au bout d’un moment, il faut bien la laisser partir.

5)Quelle est votre source d’inspiration pour votre univers magique et lumineux ? Un peu enfantin, mais qui se fait vite rattraper par la vie et ses obstacles ?

Tout ce qui me passe sous la main m’inspire, les illustrations, les photos, les films, les spectacles, la musique, l’art en général. Je n’ai aucun blocage sur des genres particulier, tout m’intéresse et me permet de créer des univers riches et variés. D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours eu de la facilité pour ça, beaucoup moins pour l’écriture, mais avec de l’endurance, de la patience, cela s’acquière. Souvent, j’ai du mal à me sentir à ma place et je me suis beaucoup basée sur moi pour créer Wymi. Les faiblesses qu’elle a, je les ai aussi. Au final, avec le recul, elle et moi sommes très proches.

6) Pensez-Une chose m’a énormément marquée les prénoms des personnages. Ils sont peu communs, atypiques… Comment avez-vous fait pour les choisir ?

Je les ai créés, j’ai une petite technique bien à moi pour le faire et je peux me perdre des heures pour trouver le nom parfait ^^
J’adore donner des noms originaux, parfois j’en prends des normaux aussi, mais ça me plaît beaucoup moins, tout dépend de l’univers et des significations que je veux y donner. À chaque histoire, ces prénoms particuliers.

7) Le tome 2 est sorti. À quand le tome 3, est-il en cours d’écriture ? Avez-vous déjà une idée de la tournure des évènements ou pas encore ?

Oui, il est terminé et il devrait arriver courant décembre si tout se passe bien, le tome 4 est en cours quant à lui, je suis d’ailleurs en plein dedans. J’ai beaucoup de stress, car ça fait longtemps que je travaille dessus. Je ne suis pas sûre d’être à la hauteur des premiers que j’avais écrits d’une traite. La suite a été plus longue à venir et entrecoupée de beaucoup de temps et d’épreuve aussi, du coup, mes incertitudes en sont décuplées, mais je ne lâche pas et c’est le plus important ^^

8) Vous êtes auteure, mais êtes-vous aussi une lectrice ? Des livres/BD/Manga à nous conseiller ?

Je leur conseille de bien retravailler leur texte, de s’informer sur le monde de Oui, je lis beaucoup. Je suis une grande amatrice de nombreux genres, mais plus particulièrement la Fantasy et SF avec la dystopie. Ce sont les genres que j’apprécie le plus. Mon auteur favori en SF est la nuit des temps de René Barjavel. C’est l’un des rares à m’avoir perturbée. En manga mon auteur préféré est Kentaro Miura avec sa série Berserk qui me marquera profondément. Un si grand auteur, dessinateur parti trop tôt. En webtoon : The begining after the end, est l’une de mes histoires favorites. J’adore l’univers et les personnages super bien construits.

J’espère que ces questions vous auront plu ! C’est à votre tour de me poser une question 😀

Merci beaucoup Camille, c’était très amusant de répondre et du coup, oui, j’ai une toute petite question : qu’est ce qui t’a donné envie de chroniquer des livres ?

Eh bien, J’adore les livres, mais comme toi, je suis dyslexique. Si on m’avait dit que je tiendrais un blog, je pense que j’aurais ri. Seulement, commenter sur booknode n’était plus suffisant, j’avais envie d’avoir quelques choses à moi. Le blog est devenu une évidence et c’est aussi une sorte de revanche envers le patient.

Et voilà, l’interview arrive à sa fin. J’espère que ces questions vous auront plu. Je vous revois pour une prochaine interview.

Laisser un commentaire