Les écailles de l’âme T1 Le Voeu de Mylène Ormerod

Fragment de livre en guise de mise en bouche :

« Agenouillés face à l’autel, les trois guerriers gardaient la tête baissée, tandis que Maître Weily répartissait leurs artefacts respectifs devant chacun d’eux. Une fois les objets en place, il se demanda s’il devait commencer la cérémonie. Chaque fois que les Écailles étaient retrouvées, le Suprême se devait d’entamer le rituel qui leur était dédié. Weily observa la salle en soupirant. Il était vraiment étrange de les voir de retour, justement en cette date si singulière.
Il se détourna de l’assemblée pour river son attention sur les trois hommes. Que devait-il faire ?
Il pensait les reconnaître. Il avait gardé un œil sur chacun d’eux toutes ces années. Depuis ce jour hors du commun où toutes les Lunes s’étaient alignées. Quatre êtres exceptionnels, mais incomplets, étaient venus au monde… chacun porteur d’un nom ancien.
Il avait ordonné à certains de ses mages de lui faire des rapports réguliers sur leurs évolutions. Les rencontrer ensemble pour la première fois aujourd’hui l’inquiétait. Erzo était pour lui le plus mystérieux d’entre tous. Confié au très fermé cercle des guerriers, il avait eu une vie des plus secrètes. Pourtant, Torry restait une énigme tout aussi préoccupante. Nanu, en revanche, semblait avoir eu une existence à peu près normale. »

Mon avis:

J’avoue que j’ai accepté le service presse surtout grâce à cette magnifique couverture, puis le synopsis m’a intrigué. Je suis plutôt contente de l’avoir accepté. Ce livre m’a agréablement surprise. L’auteure arrive en peu de temps à créer un univers complexe et mystérieux. Il semble inspirer des 12 travaux d’Hercule. Les révélations sont bien dosées. Les points de vue internes de nos deux protagonistes m’ont permis de me rapprocher d’eux au niveau émotionnel. 

J’ai été vite happée par le récit. L’auteure a une plume fluide et efficace. Le rythme est adapté et addictif. L’écrivaine ne tombe pas dans les facilités narratives. Les rebondissements sont surprenants et plaisants, sans être comme un cheveu sur la soupe. 

La rencontre des âmes ! 

Erzo, Nanu et Terzo sont des guerriers. Ils ont accompli l’exploit de ramener chacun une écaille de l’âme. Quand une personne réunit les trois écailles, il peut faire un vœu. Mais, trois, comment peut-on faire ? Qui pourra voir son vœu exaucé ? 

Wimy assiste à cette grande fête. Elle sent que son destin sera lié à celui de ces trois guerriers. Seulement, cela n’a pas l’air de plaire à son grand-père, le Suprême. Il veut la protéger : elle et sa curiosité pour le monde extérieur. 

L’auteure maintient énormément de mystère autour de Wimy. Elle réussit à retenir la (e) lectrice (eur) dans l’ignorance et dans l’attente d’en savoir plus. En plus, elle est naïve, curieuse et émotive. Le mélange est plutôt attachant, mais pas idéal pour une aventure hors de son pays. 

Les trois personnages masculins sont plus antipathiques, même si le prologue rend leur comportement un peu plus pardonnable. Au fil des pages, le mystère qui l’entoure et son évolution m’ont beaucoup plu. Ils sont complexes. 

En résumé : C’est un début de saga prometteur et prenant. Il y a du suspense, des rebondissements… Je serais contente de connaître la suite des aventures de Wimy… 

Note : 4 sur 5.

Les autres blogueurs qui ont chroniqué ce livre :

Un commentaire

Laisser un commentaire