Fragment de livre #125

Cher.e.s voyageur.e.s,

Je vous présenterais un extrait du livre, mais cette fois, ce sera d’une lecture passée et déjà chroniquée de façon à vous faire découvrir le livre autrement. Un extrait est pour moi la meilleure façon de se faire une idée sur un livre. Il est encore plus parlant qu’un résumé. De plus, j’ai eu quelques mauvaises surprises avec des quatrièmes de couverture. Elles étaient mensongères ou encore spoilantes. 

Aujourd’hui, je vous présente un fragment de livre de Ueno Park d’Antoine Dole :

Et ils ont disparu.

Et le monde. Et cette vie.

Tous ces mensonges.

J’ai tout détruit, en une fraction de seconde.

J’avais besoin de ça.

Maintenant, il faut reconstruire.

La lumière du soleil baigne à présent les feuillages des arbres. Elle embrase les fleurs roses qui se démultiplient dans une grappe de teintes et de nuances délicates. Grand-père avait raison : c’est tout l’arbre qu’il faut regarder. Chaque fleur est une réponse à l’autre. Un grand tout qui redessine le paysage et le transforme. Ce changement, c’est une force que l’on porte en nous.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire