L’île errante T2 de Kenji Tsuruta

Extrait en image:

Mon avis :

Ce deuxième tome est bien plus dans les dessins que dans la parole. Les bulles sont très peu présentes voir certaines planches n’ont pas de bulle (cf ci dessus). Quand elles sont présentes, elles sont brèves. J’en parle en premier plan, parce que c’est un manga assez atypique pour moi. Ce côté contemplatif est déstabilisant, mais tellement adapté à l’intrigue de ce tome. Mikura a échoué une première fois à trouver Electriciteit. Elle lâche l’affaire, enfin c’est ce qu’il semble. Puis un indice surgit parmi les affaires de son grand-père, et la voilà repartie. Elle reprend son avion et le colis qu’elle n’a pas pu livrer. Elle continue à parcourir la mer sur son avion pour la trouver. Va-t-elle y arriver ?

J’ai beaucoup apprécié ce tome. Il est contemplatif. Les dessins sont très parlants, il n’y a pas forcément besoin de bulles pour comprendre les scènes et la suite de cette aventure. Trouver Electriciteit est compliqué, mais ce n’est qu’une étape : comment réussira-t-elle à trouver le destinataire ?

Tome précédent :

3 commentaires

Laisser un commentaire