Premières lignes #104 : Londres la ténébreuse T1 de Bec McMaster


Cher.e.s voyageur.e.s,

J’ai modifié le rendez-vous premier paragraphe. Et je me suis rendue compte que ma nouvelle version est très similaire à celle du rendez-vous premières lignes créées par Ma lecturothèque d’où le changement de nom.

LE PRINCIPE : CHAQUE SEMAINE, JE PRENDS UN LIVRE ET JE VOUS EN CITE LES PREMIÈRES LIGNES DU RÉCIT. 

Je partage avec vous la première page du livre version numérique d’une de mes lectures futurs Londres, la ténébreuse T1 La fugitive de Whitechapel de Bec McMaster :

Si seulement elle avait été un homme… À Whitechapel, un homme voyait plusieurs choix s’offrir à lui. Il pouvait exercer un métier, ou commettre des vols, ou même devenir membre de l’un des nombreux gangs de la colonie. Les femmes avaient elles aussi des opportunités, mais bien plus limitées, et aucune à laquelle une jeune demoiselle douce et bien élevée puisse aspirer.

À peine six mois plus tôt, d’autres options s’étaient présentées à Honoria Todd. Mais l’immeuble lugubre dans lequel elle vivait aux abords de Whitechapel n’en faisait pas partie. Ni la responsabilité écrasante de veiller sur son frère et sa sœur. Six mois plus tôt, elle était encore une jeune femme respectable, qui occupait une place d’assistante de recherche prometteuse auprès de son père, et qui approchait de la plus grande découverte depuis les hypothèses de Darwin. Une semaine avait suffi pour se faire arracher tout ce qu’elle possédait. Elle songeait parfois que sa plus grosse perte avait été celle de sa naïveté.

Longeant Church Street d’un pas vif, Honoria remonta le col de son manteau pour s’abriter de la bruine intermittente, en vain. L’eau s’accumulait sur le bord de son chapeau haut de forme et, à chaque pas, une goutte glaciale coulait le long de sa nuque. Elle serra les dents et accéléra encore le pas. Elle était en retard. M. Macy l’avait retenue une heure au bureau pour évoquer les progrès de sa nouvelle élève, Mlle Austin. Descendante d’une dynastie marchande, cette dernière était destinée à être propulsée sur l’Échelon, où elle aurait peut-être suffisamment de chance pour être prise en tant qu’esclave. Cette fille était sans aucun doute assez jolie pour attirer l’attention de l’un des sept ducs qui gouvernaient le conseil, ou peut-être de l’une des nombreuses Maisons de moindre importance. Sa famille se verrait offrir des accords commerciaux exclusifs et d’éventuels parrainages, et Mlle Austin profiterait des termes de son contrat d’un genre extravagant, comme l’Échelon savait en proposer. Comme celui qu’Honoria avait été sur le point de signer, à une époque. Avant que son père soit assassiné.

Bonne lecture !

LES BLOGUEURS ET BLOGUEUSES QUI Y PARTICIPENT AUSSI :

• Au baz’art des mots
• Lady Butterfly & Co
• Le monde enchanté de mes lectures
• Cœur d’encre
• Les tribulations de Coco
• Vie quotidienne de Flaure
• Ladiescolocblog
• Selene raconte
• La Pomme qui rougit
• Aliehobbies
• Ma petite médiathèque
• Pousse de ginkgo
• À vos crimes
• Le parfum des mots
• Claire Stories 1, 2, 3
• Ju lit les mots
• Illie’z Corner
• Voyages de K
• Prête-moi ta plume
• Les lectures de Val
• Le petit monde d’Elo
• Mon P’tit coin de lectures

2 commentaires

Laisser un commentaire