Blabla #2 : Lire en Anglais

Cher.e.s Voyageur.e.s,

ça fait depuis un petit moment que je pense à vous faire cet article. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais sur chaque « C’est Lundi, que lisez-vous ? ». J’essaie de lire en anglais un peu tous les jours mais je ne suis pas très douée pour tout ce qui est contrainte. Je suis donc passée à un peu toutes les semaines. J’ai mis en place plusieurs méthodes. Je pense que la dernière me convient assez bien. Lire en anglais m’a bien aidé à progresser. Je suis plus fluent.

Première méthode : Lire un livre en anglais dont on connait déjà l’histoire.

J’avais choisi Twilight. Il était plutôt facile à lire. Au début, je ne lisais que deux pages par jours puis j’ai augmenté le rythme. Je le lisais sur tablette (Ipad) comme ça, j’avais un dictionnaire intégré. Très pratique car on perd moins de temps et du coup moins décourageant. Je voulais continuer à lire la saga mais le tome 2 n’a pas su garder mon attention. J’ai donc abandonné. Et j’ai changé de methode.

Deuxième méthode : Lire un livre des éditions Harrap’s

Pourquoi cette édition ? J’ai longuement hésité. Il y a d’autres éditions. Elles présentent une page en version originale et une traduite. Et je savais que je ne lirais que la page en français et c’est dommage.

Harrap’s classe ses livres par niveaux : débutant, intermédiaire, difficile… Il surligne les mots difficiles et on retrouve sa traduction dans la marge. Ce principe m’a séduit. J’ai lu deux livres : The Hound of Baskerville by Arthur Conan Doyle et Agatha Raisin and The Quiche of death. J’ai mis du temps à les lire mais j’ai tout compris.

Troisième méthode : Lire sur EWA

J’ai vu des pubs sur Instagram pour cette application. Ewa est une application pour lire en anglais. Elle a plusieurs options. Elle permet de lire et de traduire les phrases qu’on ne comprend pas par une simple pression maintenue sur la phrase en question. Elle permet aussi d’écouter quelqu’un lire le livre. Le narrateur a par contre une voix de robot. S’il y a un mot, que l’on veut revoir, on peut l’annoter pour l’apprendre après. Bref, elle est bien faite. Le seul petit problème c’est que pour lire un livre à nous sur l’appli, il faut payer, il doit avoir un format epub et pas de protection. De plus, il n’y a pas la version audio.

Sur la version gratuite, on peut avoir accès à des classiques anglais déjà présents sur l’application. Il y a Pride and Prejudice by Jane Austen et d’autres de l’auteur.

La seule chose, c’est que je n’avance pas très vite quelques soit la méthode. Par contre, j’ai l’impression que mon rythme de lecture est un peu plus rapide.

J’espère ne pas changer de méthode de si tôt.

Bonne lecture !

Et vous quelle est votre méthode ?

10 commentaires

  1. Je conseille toujours la collection Penguin pour les personnes qui veulent lire en anglais. A la fin de chaque livre, il y a certains mots compliqués qui sont traduits. Ce qui facilite la lecture.

  2. Lire en anglais est difficile, mais plus on lit en VO, mieux ça va 🙂 Je pense que c’est surtout la régularité dans sa lecture qui fait qu’on lit de mieux en mieux. Ceci dit, on a pas toujours le temps de se consacrer à une lecture en VO (et puis quand on lit, on veux aussi se détendre sans forcément réfléchir au sens des phrases etc.)… Pour ma part je n’ai pas de méthode particulière, j’essaie juste d’être plus ou moins régulière dans mes lectures. J’ai commencé par du contemporain avant de lire un petit peu de fantastique et SF, qui sont plus difficiles à comprendre et donc plus décourageants. Et je te rejoins totalement sur ce que tu dis quand tu parles de la tablette : je lis sur une liseuse, et il y a aussi un dictionnaire intégré, ce qui permet d’aller plus vite et de résister à la tentation d’aller sur Google traduction 🙂

  3. J’ai commencé par des contemporains, parce qu’a priori c’est plus facile à lire que de l’imaginaire en anglais. Puis, je suis passée à ta première méthode à savoir lire des livres que j’avais déjà lu en français 🙂
    Et puis, lire des nouvelles en anglais est aussi un peu plus motivant qu’un long roman parce que si l’on prend du temps à lire, ça reste raisonnable et on ne reste pas à ramer sur une lecture ^^

  4. J’ai comme défi de lire en VO mais à chaque fois mon manque de courage et ma paresse ont raison de moi et je retourne à notre bon vieux français. Les seuls moments où je lis en anglais c’est lorsque la suite d’une saga n’est pas traduite et je m’en sors assez bien finalement.
    Je n’ai pas de méthode particulière mais je préfère aussi utiliser ma liseuse pour le dictionnaire comme tu le soulignes avec ton ipad.
    En tous les cas, je note la ME ainsi que l’application pour m’y mettre plus régulièrement 😉

Laisser un commentaire