Fragment en guise de mise en bouche :

Je crois que cette fille a réveillé un vieux truc chez moi, que j’avais oublié et que je ne tenais pas à faire vibrer à nouveau : ma corde sensible. C’est con, hein, mais je me préfère indifférent et bourru. C’est un peu comme ça qu’on me voit, en tout cas depuis plusieurs années, et ça me va très bien. Mais là… je ne sais pas, j’ai cru deviner un besoin d’aide chez elle et, comme un Robin des Bois un peu couillon, je l’ai secourue, et je la secours encore. Je ne me vois pas la virer de chez moi. Peut-être parce qu’elle m’intrigue et que j’aimerais bien en savoir plus sur elle – qui elle est, d’où elle vient, ce qu’elle va faire ensuite –, ou que ses boucles blondes m’en rappellent d’autres… Tout ne s’explique pas, dans la vie. Je fais souvent les choses sans me poser de questions. C’est vrai que, là, j’ai juste du mal à me justifier, et en même temps… envers qui et pourquoi devrais-je le faire ?

Mon avis :

C’est une très bonne lecture. François découvre une femme sur la plage. Elle semble évanouie et mal en point. Et comme un preux chevalier sur son beau cheval blanc, il lui porte secours. Elle a besoin de soins. Mais son instinct lui dit de ne pas l’amener à l’hôpital. Il la ramène chez lui, appelle le médecin. Puis, il regrette, après tout, maintenant elle va rester chez lui. Il ne faudrait pas trop qu’elle s’attarde. Bien qu’elle ne partage pas grand-chose de son passé ou tout simplement d’elle avec lui, il s’attache à sa présence.
Les points de vue de François et Elsa s’alternent de chapitre en chapitre. C’est à travers eux que la.e lectrice.eur va découvrir leur rencontre et avoir un aperçu de leur vie, de leurs pensées, de leurs espoirs ainsi que des cicatrices de la vie… Deviendront-ils plus que de simples connaissances, peut-être des amis ou plus ?
La délicatesse du Homard est franchement une belle histoire d’amour, dans le sens où elle est réaliste avec tous les ratés qu’il peut y avoir dans la vie. Rien n’est facile, tout ne matche pas dès le début. C’est justement ce qui m’a conquise.  François et son petit côté ours mal léché a achevé de me convaincre. Elsa a été un peu plus dure à apprivoiser mais ça s’est fait en douceur et je suis bien contente de m’être lancée dans cette aventure  .
C’est mon premier livre de Laure Manel, sa plume est pleine de franchise. Elle est fluide. Les chapitres sont courts. Et malgré cela, j’ai eu l’impression que leur histoire n’avait rien de rapide, au contraire qu’elle était hors du temps. Une impression très agréable !

En résumé : C’est une lecture hors du temps, où les personnages s’installent, prennent leur temps, s’apprivoisent, nous apprivoisent… C’est beau et réel. Une belle histoire d’amour !

Note : 4 sur 5.

Les autres bloggeurs qui ont chroniqué ce livre :

Rédigé par

Les paravers de Millina

Passionnée de livre... Fantasy, Policier et Romance :)