Tag Books and Blogging #13

Tag Books and Blogging

Cher.e.s voyageur.e.s,

J’ai mis en pause ce TAG pendant un certains mais je suis bien contente de revenir avec une 13ième éditions de ce tag. Les autres suivront peut-être mais je ne promets rien. Dans différentes cultures le chiffre 13 portent malheurs ou portent bonheurs. Je vais orienter ce tag dans cette double thématique.

  1. Quelles raisons peuvent te pousser à abandonner un livre ?

Il y en a rarement qu’une seule. C’est souvent un ensemble de choses qui me poussent à abandonner un livre. Il y a au moins 2 de ces caractéristiques qui me pousseront à abandonner ce livre :

  • L’intrigue vide ou qui met plus d’un tiers du roman pour se mettre en place.
  • Si je n’ai aucun atomes crochus avec les personnages.
  • Des descriptions trop longues et répétitives.
  • Une plume avec un trop plein de figure de style qui viennent alourdir le récit.
  • La romance trop mièvre avec trop de mélo, de je t’aime moi non plus, des triangles humaines.

Parfois c’est juste, pas le bon moment. Cette partie est plus difficile à prévoir.

  1. Le coup de coeur est facile pour toi ? Dites-moi tout !

Je l’étais avant d’avoir ouvert le blog, puis, je suis devenue de plus en plus exigeante. Peut-être parce que le blog m’a appris à être plus critique dans mes lectures.

Une autre théorie :

L’implication émotionnelle n’est pas trop d’actualité. Or pour moi, le coup de coeur se joue principalement sur le facteur émotionnel. Je dois être impliquée émotionnellement du début – presque – à la fin.

Peu de coup de coeur, mais cela n’empêche qu’il y a eu beaucoup de livres marquants et magiques.

  1. Faut-il absolument un personnage exécrable/méchant/agaçant pour faire une bonne histoire ? Et l’inverse est-elle vraie ?

Les personnages exécrables/méchant/agaçant rajoutent du piquant, relèvent le récit et parfois m’aident à m’accrocher aux autres personnages. Mais il n’y a pas forcément besoin d’eux pour avoir une bonne histoire.

L’inverse n’est pas forcément vraie. Il m’est arrivé de rentrer dans une histoire où les personnages ne sont pas franchement super gentils, doux et pourtant, j’ai adoré.

  1. Y a-t-il des maisons d’éditions qui sont pour toi une valeur sûre?

Je ne suis pas très maisons d’éditions mais il y en a bien trois auxquels je fais confiance plutôt aveuglément:

  • Belfond : surtout pour les thrillers, j’ai été rarement déçue.
  • L’Archipel : Je n’ai encore jamais eu de déceptions chez eux.
  • Charleston : je commence à la suivre, parce que j’en ai lu 3 et les 3 sont géniaux.
  1. Refuser des services presses simple comme bonjour ou crève cœur ? (Dans le cas où vous ne recevez pas de services presses, abandonner un achat de livre à cause d’une PAL gargantuesque ou pour raison économique simple comme bonjour ou crève cœur ?)

C’est assez crève coeur mais j’ai bien trop de livres dans ma PAL et le temps n’est pas extensible. Si je m’écoutais, je les accepterais presque tous. Mais il me faudrait mille ans pour tout lire.

Blogging :

  • As-tu entrepris de rendre votre blog rentable et par quel biais ? Ou y penses-tu?

Le rendre rentable est plutôt inatteignable mais qu’il me rapporte ne serait-ce qu’un peu, oui. Je me suis inscrite sur Google Adsense et si vous me suivez, j’ai été acceptée.

Pour cela, il m’a fallu :

  • mettre des résumés en image pour que le synopsis ne compte plus comme copier coller car si vous avez trop de parties copier/coller, google Adsense vous refuseras.
  • Remettre en page mes articles pour avoir un peu plus de visiteurs car plus de visiteurs, plus de gain ou enfin plus de probabilité que le visiteur clique sur les pubs.

Est-ce que je suis contente de ma petite expérience avec eux ?

Même si le début avec eux a été assez conflictuelle car il avait qualifié mon blog « contenu copier coller qui n’apporte rien de nouveau ». Je suis plutôt contente de leurs pubs car selon mes parents et personnes de ma familles qui ont visité le blog, elles tournent autour des livres et des aliments. D’ailleurs n’hésitez pas à me retourner vos avis sur ces pubs.

  • Que faire quand écrire des chroniques devient chronophage ?

Voilà mes petits conseils :

  • Ne pas écrire que des chroniques littéraires,
  • Ne pas hésitez à élargir vos sujets,
  • Sortir de votre zone de confort,
  • Faire des rendez-vous littéraires,
  • Écrire des recettes.
  • Changer la forme des chroniques de façon à tuer l’effet chronophage.
  • Comment choisis tu tes citations ? Si tu n’en choisis pas, et bien pourquoi ça 🙂 ?

Je choisis celles qui me parlent. Elles peuvent être tristes, belles, choquantes ou encore drôles… J’ai une petite préférence pour celle qui présente de légères traces d’ironie ou d’humour. Ou parce que j’aime la sonorité de la citation, la formulation des phrases.

Et vous que répondriez-vous à ces questions ?

Bonne lecture !

Un commentaire

Laisser un commentaire