Cher.e.s voyageur.e.s,

Je partage avec vous la première page d’une de mes lectures en cours Angela et le chiffre des Anges T2 Powers de Averyn Prime (Yvan Premier). Il s’agit de la première page de la version numérique.

Le messager

J’ouvris ma porte et m’engageai dans la ruelle d’un pas vif. L’air frais du matin finit de me réveiller et j’inspirai profondément : j’avais toujours aimé l’odeur de pain chaud qui emplissait la ville basse à cette heure matinale, avant que les artisans ne commencent à travailler et que les rues ne se mettent à sentir le cuir, la fumée et la sueur. J’avançai rapidement dans les rues désertes et j’atteignis ma destination au bout de quelques minutes seulement. Je reconnus Ouziel qui était posté à l’entrée du temple de transfert, et je le saluai chaleureusement :

– Bonjour mon ami, la nuit a été calme ?

– Bonjour à vous Maitre Passeur, me répondit-il poliment. Oui, rien à signaler, mais je ne serais pas fâché de voir arriver la relève.

– Allez courage, plus qu’une heure avant que je reçoive ma première livraison d’argile. Tes collègues arrivent à ce moment- là, je crois bien ?

– Oui c’est exact, ça va venir vite. Merci et bonne journée à vous !

Je hochai la tête et descendis les marches qui menaient au sous- sol du bâtiment, là où se trouvait le portail. Deux autres soldats en surveillaient l’accès, mais ils me gratifièrent simplement d’un salut militaire. Je répondis en portant brièvement mon poing à ma poitrine et m’engageai sur la passerelle qu’ils gardaient. À l’autre extrémité se tenait une porte creusée dans la roche, éclairée par la lueur des parois de lumière qui révélaient qu’elle était obstruée par un mur en pierre. Ne ralentissant pas mon allure, je franchis sans hésitation le portail qui me permettait de parcourir chaque jour en un instant les quelque trois mille kilomètres qui me séparaient de mon lieu de travail. Je disparus dans la pierre comme si je n’avais été qu’un simple fantôme.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire