Cher.e.s voyageur.e.s,

Je partage avec vous le première page d’une de mes lectures passées Ce fil qui nous relie d’Olivier Cochet. Il s’agit de la première page de la version numérique.

«  Un fil rouge invisible relie ceux qui sont destinés à se rencontrer et ce, indépendamment du temps, de l’endroit ou des circonstances.
Le fil peut s’étirer ou s’emmêler, mais il ne cassera jamais. »
Légende chinoise
J’ouvre les yeux.
Un froid glacial comprime mes poumons. Ma poitrine est prise en étau. Je ne réalise que plus tard que je suis à demi-vêtue dans la neige, au milieu de nulle part. Qu’est-ce que je fais là ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Impossible de m’en souvenir. Me poser ces questions me vrille le tympan et obscurcit mes pensées. Ne surtout pas refermer les yeux.
Tenir.
Tenir quoi qu’il arrive.
J’essaye de me relever. Impossible. Mon corps refuse de m’obéir. Je bouge alors légèrement la tête, à droite puis à gauche.
Rien.
Me suis-je égarée ? Me suis-je évanouie, perdue par une tempête ? Qu’est-ce que je cherchais à fuir ? »

Bonne lecture !

Laisser un commentaire