Premier paragraphe #79

Cher.e.s lecteur.e.s,

Aujourd’hui je vous présente le premier paragraphe de ma nouvelle préférée du livre que j’ai commencé Chambres noires de Karine Giebel :

Mercredi
C’est le bruit de la pluie qui l’arrache à ses rêves sinueux. Une pluie grasse qui coule le long des vitres couvertes de buée. L’humidité et le froid la transpercent jusqu’aux os.
4 h 30 du matin, Mathilde ouvre les yeux. Elle a dormi deux heures, peut-être trois, mais pas d’affilée. Jamais d’affilée.
Sommeil au compte-gouttes.
Face au minuscule miroir à peine éclairé, elle considère longuement son reflet.
Désespérant.
Presque effrayant.
Dans sa trousse de toilette, elle récupère un coton, l’imbibe de lotion et nettoie son visage. Un peu de crème hydratante censée défroisser ses traits fatigués, une touche de parfum bon marché, un coup de peigne dans ses cheveux courts.

Bonne lecture !

Un commentaire

Laisser un commentaire