Cher.e.s voyageur.e.s,

Voilà un premier paragraphe assez prometteur et riche en touche d’humour même si légèrement vulgaire. C’est le premier paragraphe de Cher père noël, je voudrais un mec de Caro M. Leene :

Cher Père Noël,

Cette année, je vais faire simple. J’avais pensé t’écrire une longue lettre argumentée, mais une liste factuelle me paraît tout aussi efficace. N’y vois aucune attaque personnelle, mais j’ai une quantité de travail monumentale à cause de monsieur Je-tire-la-gueule et j’aimerais autant éviter de me faire virer. Je suis déjà sur la sellette à propos d’une sombre histoire de fichier écrasé ! Je n’ai donc malheureusement pas de temps à perdre car il risque, à tout moment, de me sauter dessus (et pas au sens où tu l’entends, même si l’idée ne me dérange pas, il est assez sexy dans son genre). Allons donc droit au but ! Voici ma liste de souhaits :

– Rencontrer un mec qui remplirait les cinq critères fondamentaux à savoir : canon, gentil, attentionné, généreux (sexuellement parlant j’entends) et FIDÈLE. J’insiste volontairement sur ce dernier point car, comme tu le sais (ne fais pas l’innocent, tu me surveilles toute l’année), David, ce sale enfoiré, n’a pas vraiment respecté cette règle.

– Épiler les couilles de David à la cire brûlante pendant son sommeil (par représailles, au regard du critère fondamental no 1 bafoué durant nos quatre ans de relation).

– Quelques abonnements dans des grandes enseignes de luxe. Je ne suis pas gourmande mais au moins deux. Night of Pleasure et Tiffany par exemple. Je pourrais t’expliquer pourquoi, mais je ne suis pas certaine que ton esprit soit suffisamment ouvert. De toute façon, ton boulot est de réaliser mes souhaits, pas de les juger !

– Une inscription à la salle de sport avec option coach sexy (si tu n’es pas capable d’accéder à ma première requête). J’ai besoin d’entretenir mon corps si je veux convaincre mon hypothétique mec de rester.

– Une carte de membre chez Leslie Lux, le spa le plus en vue de Manhattan, pour avoir une peau soyeuse toute l’année et être parée à affronter n’importe quelle situation (cf. souhait no 1).

– Un abonnement illimité à AddictLoveFlix car j’adore les comédies romantiques. C’est très salvateur dans certaines circonstances. Je recommande d’ailleurs cette thérapie douce à base d’acteurs niais à toutes les femmes trahies.

– Une jolie boule à neige pour parfaire ma collection. Merci de ne faire aucun commentaire sur cette obsession honteuse.

– Quelques sextoys si tu sèches sur le souhait no 1. Rien de très original, les basiques, dirons-nous, mais glamours et féminins.

– Un cours de cuisine pour apprendre à faire de magnifiques et succulents cup cakes, tu sais ceux avec un glaçage tellement réussi que tu hésites à les manger. Enfin, presque !

– Je serais tentée d’ajouter une jolie montre Cluse pour arriver à l’heure au bureau. Sauf que ce cadeau servirait plus à monsieur Je-n’accepte-aucun-retard et je le soupçonne d’adorer râler. Et puis, après Noël, il aura sûrement retrouvé son assistante chérie, celle dont il me rebat les oreilles en permanence (« Kathleen est teeeeellement plus professionnelle…  », tu parles !) et il se sera débarrassé de moi.

– En dernier recours, mais vraiment si tu sèches : une carte cadeau de 50 dollars chez Topshop suffira. Je sais que la crise ne t’a pas épargné. J’y trouverai mon bonheur, les sous-vêtements sont plutôt jolis, et si mon nouveau mec veut les déchirer, cela ne coûtera pas trop cher de les remplacer.

– Bien sûr, je rajoute la paix dans le monde, l’éradication des maladies et des épidémies, plus d’amour et de tolérance (même si nous savons tous les deux que c’est plutôt du ressort de Dieu !) Abstiens-toi d’ailleurs de tout commentaire, je ne compte pas me lancer dans un débat théologique maintenant car monsieur Je-ne-sais-pas-sourire ne devrait pas tarder à me convoquer dans son bureau afin de vérifier son planning. Planning dont je ne peux plus entendre parler, soit dit en passant, car je l’ai déjà actualisé cinq fois depuis ce matin. Ah oui, et évite les plantes, je n’ai pas la main verte et m’en offrir serait les vouer à une mort certaine. J’ai déjà bien assez de choses sur la conscience !

Pour conclure, si tu devais retenir une seule chose de ma liste car je sais que tu es toi aussi débordé en cette période de Noël, bien que nous ne soyons QUE le 28 novembre, je te propose de ne retenir que mon souhait no1 : le mec. J’avoue avoir longuement hésité avec « épiler les couilles de David à la cire brûlante pendant son sommeil », mais comme j’ai réussi à canaliser ma colère et que je suis désormais une femme mûre, je suis d’accord pour qu’on le laisse s’en sortir.

Bien à toi,

Aly, jeune femme sage.

N.B. : Je précise « sage » car l’année prochaine j’aimerais bien signer « Aly – mauvaise fille » si comme je l’espère, tu me dégotes un mec canon !

N.B. 2 : Comme je suis très altruiste, peux-tu également enlever le balai dans le cul de mon boss ?

Bonne lecture !

Un commentaire sur « Premier paragraphe #77 »

Vos commentaires font toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s