Extrait en guise d’avant-goût :

La tension de Kim Jiyoung fondait au fur et à mesure, laissant place à une violente crise de larmes. La maîtresse lui demanda si elle avait autre chose à ajouter ou des questions et Kim Jiyoung, difficilement, tâchant de ravaler ses sanglots, répondit en tremblant :

— Mon voisin… bou-ou-ou… changez-moi de voisin… Et puis… bou-ou-ou… plus jamais… bou-bou-ou-ou… je serai à côté de lui… Bou-ou-ou… s’il vous plaît…

La maîtresse tapota gentiment l’épaule de Kim Jiyoung.

— Mais tu sais, Jiyoung, moi, je l’avais remarqué auparavant, ton voisin, tu n’as pas compris, toi, mais il t’aime.

Kim Jiyoung fut à ce point abasourdie que ses larmes s’arrêtèrent net.

— Il ne m’aime pas. Vous avez dit que vous saviez tout ce qu’il m’avait fait comme méchancetés.

Mon avis :

Un excellent livre !

C’est une excellente lecture. Ce livre est franchement révoltant. Il n’y a pas de mot plus juste. L’auteure montre à ses lecteurs comment les femmes sont traitées dans les années 2000 en Corée du Sud. Si ce livre m’a démontré une chose, c’est combien j’étais naïve de considérer la Corée du Sud comme évoluée. Certes, j’avais entendu parler de la manière dont ils traitaient les chanteurs de K-pop : les fans choisissent leur petites amies et si elles ne sont pas d’accord tant pis. J’étais pourtant loin de m’imaginer que la femme était aussi mal traitée et peu reconnue. 
Ce roman est engagé : l’auteure y dénonce un certain machisme et surtout une société qui n’évolue pas avec ses lois.

Kim Jiyoung !

Elle est la protagoniste de ce livre. Elle vient d’avoir une petite fille. Elle a quitté son travail pour mieux s’en occuper. Seulement, elle commence à inquiéter son mari : elle change d’attitude en un instant et prend l’attitude et la voie d’une femme qui a croisé sa route. C’est l’occasion pour l’auteure de nous parler de son passé, de ses expériences en tant que collégienne, puis lycéenne dans l’un des premiers lycées mixtes, sa recherche d’emploi titanesque… Bref, tous les événements importants de la vie !
J’ai été outrée à plusieurs reprises de la manière dont elle se fait traiter, notamment lors des entretiens d’embauche/ non entretiens d’embauche ou par ses professeurs. Je ne vous en dirai pas plus, sinon que la fin est surprenante et c’est franchement le summum de l’horreur. Je l’ai relu deux fois rien que pour être sûre.

De ces lectures dont on discute !

C’est une de ces lectures, qui fait réfléchir. Quand je l’ai fini, je n’ai pu m’empêcher d’en parler avec ma mère et ma meilleure amie pour partager mon indignation mais aussi mes découvertes. C’est certain que ce livre me fera réfléchir encore longtemps. Je ne suis pas prête de l’oublier 

Une plume qui se dévore !

Quand j’ai vu le sujet, je me suis dit : “ce livre sera long à lire, il me faudra le digérer”. J’avançais un peu à reculons, car si le sujet m’intéressait, j’avais peur d’avoir du mal à rentrer dedans. Eh bien ce fut tout le contraire. Il a été vite dévoré. La plume est intrigante, elle interroge la(e) lectrice(eur), le fait réagir. Elle est vivante. J’ai adoré. L’auteure a rendu un sujet lourd en émotions attrayant et addictif.

En résumé : C’est une excellente lecture, engagée et riche en émotions. Ce livre est bien écrit car malgré le sujet je n’en ai fait qu’une bouchée !

Notation : 18/20

Vos commentaires font toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s