Cher.e.s Voyageur.e.s,

Depuis quelques temps, ma lecture en cours est affiché sur le blog et comme vous l’aurez sans doute remarqué. Cela fait un petit moment que je lis le sixième tome de la saga Vorkosigan. Je profite donc de se rendez-vous pour vous en présenter le premier paragraphe de Les frontières de l’infini de Lois McMaster Bujold et vous mettre une petite annecdote lectrice.eur (en bas de l’article).

« — Lieutenant Vorkosigan, vous avez une visite.
Le garde, crispé, s’écarta pour laisser entrer l’individu qu’il escortait dans la chambre d’hôpital avant de refermer la porte derrière lui.
Le nez retroussé, l’œil vif, ainsi que l’expression franche et douce du visage, prêtaient à cet homme un faux air de jeunesse malgré ses tempes grisonnantes. Son costume civil était de coupe et de couleur discrètes, à l’image de celui qui le portait. De la lointaine époque où il avait exercé les fonctions d’agent secret, Simon Illyan, le chef de la Sécurité impériale de Barrayar, avait gardé l’habitude de passer inaperçu. »

Ma petite annecdote lectrice.eur : Je suis dyslexique guérie, enfin plus ou moins, certaines choses restent insurmontable comme les éditions écrites trop petites ou un interligne pas assez grand. Mes yeux ont alors leur propre volonté et sautent de ligne en ligne. Je n’arrive plus à les fixer. Vous vous demandez peut-être où je veux en venir. Eh bien à cette histoire, à ce livre que j’aime mais dans lequel, je n’avance pour ainsi dire pas. Par un heureux hasard, j’ai découvert le pourquoi du comment. Je le lis sur l’ancienne édition j’ai lu et je l’ai en version numérique alors je me suis dit essayons la version numérique. Et là, surprise, les pages défilent, j’avance enfin. Ce n’est donc pas une panne de lecture mais une simple question de mise en page. Est-ce que ça vous ait déjà arrivé ?

Bonne lecture 📖 !

Publicités

Vos commentaires font toujours plaisir :)