Cher.e.s Voyageur.e.s,

C’est un craquage monumental comme je n’en ai pas eu depuis un petit bout de temps :). Quand j’ai besoin d’un petit boost au moral, je ne prend pas un Berocca (petite blague de pharmacienne) mais je fais mal à mon porte monnaie avec des livres.

Les livres papiers :

J’avais eu un réel coup de cœur pour Un petit grain de sable de l’auteure (la chronique ne serait tardée). Je me suis du coup laissée tenter par son premier roman :).

La vie de Lena est à son image : nette et rangée. Jusqu’au jour où, à la veille de ses 30 ans, alors qu’elle s’apprête à se marier, son fiancé Simon lui annonce qu’il est tombé amoureux d’une autre. Comme si ça ne suffisait pas, elle est virée de son travail suite à une étourderie.
Mais il en faut plus pour abattre la jeune femme. Pourtant, ses espoirs sont battus en brèche : elle qui espérait s’épanouir dans une agence de relations publiques, trouve un poste dans la petite librairie de son quartier, tenue par Otto, un vieil homme bougon.

J’ai décidé de me remettre à l’espagnol et du coup quoi de mieux qu’un livre de l’édition Harrap’s pour commencer.

Dans une région aride du Sud de l’Espagne. Deux êtres humains, donc deux clans, vont se marier. Ça n’a pas l’air de plaire à un dénommé Léonard. Il est pourtant déjà casé, et père de surcroît ? Oui, mais il abandonne sa femme et son enfant pour des cavalcades nocturnes. Il rôde sous les fenêtres de la fille promise. Le jour des noces, elle disparaît.

Je pense vous avoir déjà parlé de mon amour inconditionnel pour l’auteur. J’ai trouvé celui-ci à Boulinier et je n’ai pas pu résister.

Tout va bien pour l’inspecteur Mortlocke : il est bien noté de ses chefs et sa situation de divorcé lui permet d’envisager une union sereine et douce avec une jeune femme à sa convenance. Et justement, cette jeune femme vient le trouver au Yard, porteuse d’une histoire stupéfiante. Mortlocke tombe incontinent amoureux et ses projets commencent à prendre forme quand un tueur, fort à propos, en tuant le mari, vient rendre sa liberté à la darne. Avec un zèle de jeune homme, l’inspecteur, devenu le champion et le défenseur de la veuve, commence à gâcher ses chances de promotion, tout entier attaché qu’il est à prouver une vérité qui n’est pas celle qu’il imagine. Petit à petit, les choses se détraquent et les châteaux en Espagne du romantique policier s’effondrent, inexorablement minés par une sordide vérité.

Sous conseil d’un livraddicticien, je me suis laissée tentée par

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

Les livres numériques :

Ce titre était en promo, il me tentait d’autant plus après avoir lu l’avis de Wonderbook :

Ensuite sur conseil de ma Tante, j’ai acheté l’intégrale d’une saga historique :

Au début du XIVe siècle s’ouvre, contre les Templiers, le plus vaste procès dont l’Histoire ait gardé le souvenir. Jacques de Molay, le grand maître de l’Ordre, meurt sur le bûcher en lançant sa terrible malédiction contre le roi de France, le pape et les grands du royaume :  » Maudits, tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races !  » Dès lors, le malheur s’abat sur la France. Les quatre premiers Capétiens directs meurent en moins de quinze années : adultères, meurtres, procès, trahisons ébranlent la dynastie, et mènent à la guerre de Cent Ans.

L’histoire me tente énormément, j’aime beaucoup le mélange histoire thriller :

Le bel ordonnancement du cimetière américain d’Omaha Beach vole en éclat lors de l’exhumation du Sergent Stone à des fins de recherche ADN. Dans le cercueil du héros mort lors du débarquement du 6 juin 1944, deux squelettes sont retrouvés dans le cercueil. Une jeune procureur française est désignée pour mener l’enquête en compagnie d’un attorney militaire U.S, qui entend bien profiter de son séjour en Normandie pour éclaircir sa propre histoire familiale. Le duo conflictuel – Andrew, l’Afro-Américain débonnaire et Marie-Line, la jeune Française ambitieuse – va gratter les non-dits du D Day avant de découvrir les pêches miraculeuses de certains chalutiers, et la disparition dans l’indifférence générale de jeunes femmes de la région.

Encore un livre en promo qui me tentait bien, et j’ai succombé merci à toi Light & Smell :

« Personne ne se souviendra de ce que je vais te faire. Personne sauf moi… » Le monde est divisé en deux catégories. Celle des Monos, qui peuvent se souvenir uniquement de la journée de la veille, et celle des Duos, capables de se remémorer deux jours entiers, la veille et l’avant-veille. Vous êtes une Mono, et un seul fil rouge vous relie au passé : votre journal intime. Chaque soir, vous y consignez les événements importants de votre journée. Chaque matin, votre journal vous rappelle qui vous avez été, qui vous avez aimé et ce que vous avez fait. Un jour, la police sonne à la porte. Le corps de la maîtresse de votre mari a été retrouvé dans la rivière. On vous annonce que c’est votre mari qui l’a tuée. Il y a 48 heures. Pouvez-vous faire confiance à la police ? À votre mari ? Et surtout, pouvez-vous vous faire confiance à vous-même ? Une troublante histoire de vengeance ancrée dans un monde où les nouvelles technologies sont les réceptacles froids, mécaniques de la mémoire humaine, et où les différences de caste cloisonnent la société.

La couverture un brin flippante, un résumé intriguant et en plus le prix 2.99 euros, la chronique de Sometimes a book a fini de me convaincre :

Ce qui bougea en premier, ce furent les yeux, les yeux superbes de verre gris-vert. Ils pivotèrent lentement pour se fixer sur le visage de Triss. Puis la petite bouche frémit, s’ouvrit pour parler.
« Qu’est-ce que tu fais là ? Pour qui tu te prends ? C’est ma famille. »
Quand Triss se réveille à la suite d’une noyade dont elle a réchappé, elle comprend que quelque chose ne tourne pas rond : elle est prise de fringales incoercibles, elle se réveille la nuit des brindilles dans les cheveux, et sa sœur a peur d’elle.

Une histoire intriguante et un avis du Un lecteur anonyme qui dit « foncez » que demander de plus.

1911, Geoffrey Staddon, jeune architecte plein d’élans et d’espoir, vient de concevoir une magnifique demeure, Clouds Frome. Et il est tombé amoureux fou de la femme de son commanditaire, Consuela Caswell, une jeune Brésilienne perdue dans un mariage de convenance. Alors qu’il lui a promis de s’enfuir avec elle, il l’abandonne à son triste sort, préférant se consacrer pleinement à ses ambitions professionnelles. 1923, en lisant le journal, Geoffrey tombe sur un article qui lui glace le sang. Consuela Caswell est accusée de meurtre et risque la peine capitale. Bouleversé par cette nouvelle qui réveille bien des fantômes et ravive son sentiment de culpabilité, il ne peut rester sans rien faire. D’autant plus qu’il est persuadé que Consuela n’a pas pu commettre un crime aussi terrible. Il n’a pas le choix, il doit revenir à Clouds Frome pour savoir ce qu’il s’y est réellement passé. Il ne se doute pas encore des sombres secrets qu’il va y découvrir et qui vont bouleverser son existence.

La couverture voilà tout :

À l’âge de seize ans, ils s’étaient juré un amour éternel. Vingt-sept ans plus tard, ils se sont retrouvés et rien n’a pu empêcher cette passion de renaître. Ni les deux beaux enfants de Camille, ni Richard, son mari, et son associé dans leur cabinet d’avocats.
Mais peu à peu Stephen, totalement libre, lui, ne peut plus supporter cette liaison et somme Camille de choisir. Bouleversée par cet ultimatum, celle-ci a un accident de voiture où sa fille est blessée et elle-même très atteinte, surtout psychologiquement.
Stephen, bien sûr, ne peut pas aller la voir, toute sa famille est autour d’elle. Mais il la bombarde d’appels, lui demande pardon… Camille est rassurée : dès qu’elle ira mieux, tout recommencera comme avant. Sauf que tout change…

Il était gratuit tout simplement :

Quand Fourmille prend son avion pour New York, elle est loin de s’imaginer que son voyage va prendre un tour étrange. Au milieu du vol, elle est abordée par une étrange créature qui lui demande si elle accepte l’héritage d’une tante disparue depuis 20 ans. Et après qu’un éclair ait touché le 747, c’est à bord d’un dragon qu’elle atterrit à New York. Elle découvre alors un monde complètement décalé, où tout est semblable à la Terre, mais tellement différent. Ici, pas d’électricité, et c’est dans un Manhatan d’heroic fantasy qu’elle se trouve plongée. Au cœur de l’intrigue, une race étrange, les Preshauns, qui semble dominer cet univers parallèle, Ekhö.

D’autres livres dont la réputation n’est plus à faire :

« Le temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »
Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.
Peu à peu, elle perd pied…
Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!
Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant !
Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre oeil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?
À 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat dans lequel elle vit depuis ses 6 ans. Seule au monde, l’adolescente est lâchée dans la ville. Alors qu’elle vient de se faire violemment agresser par deux inconnus, elle fait la connaissance du mystérieux et séduisant Gabriel. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature : elle fait partie des Myrmes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels…

Un petit cadeau pour ma meilleure amie :

Une BD mignonne, intrigante dans l’univers du métro parisien, mon quotidien. Je ne le verrai plus de la même manière. Ninn est curieuse et intrépide. Elle est née dans ce dédale moderne et il y renferme les secrets de sa naissance, sujet tabou de ces deux pères adoptifs. Je vous en dirais plus dans ma chronique :).

Ninn a été découverte bébé dans le métro parisien par deux ouvriers. Aujourd’hui, elle a 11 ans et le métro est son univers. La jeune fille se pose mille questions sur ses origines et une sourde menace la traque sans répit.

Et voilà, on a fait le tour des nouveaux de ma PAL et vous de nouveaux livres ? En avez-vous lu certains ?

Les promo dont je vous parle sont disponible sur le site ePagine.

Bonne lecture à tous !

Millina ♥

10 commentaires sur « Les petits nouveaux dans ma PAL #8 »

  1. Je n’ai pas eu le courage de me lancer dans les Rois maudits, mais j’en ai entendu grand bien 🙂
    J’espère qu’Aux portes de la mémoire saura te convaincre !
    En tout cas, c’est une belle palette de livres que tu nous présentes 🙂

    J'aime

    1. Oui ma tante a adoré. Elle m’a dit il faut que tu les lises. Ils sont géniaux. Comme elle m’a fait découvrir des livres, que j’ai ensuite adoré : la trilogie chinoise de Peter May, Crossfire d’un auteur japonais mêlant le fantastique et le policier,… Le clan des otori de Lian Hern Bref je lui fais confiance. J’espère aussi. Il y en a un qui te fait particulièrement envie ?

      J'aime

Vos commentaires font toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s