Coucou tout le monde, ūüĆć

Voici le premier paragraphe de Anna Caritas T1 le sacrilège de Patrick Isabelle :

Marianne Roberts √©tait une enfant √©trange. Personne √† Saint-Hector n‚Äôaurait os√© affirmer le contraire. Elle souriait rarement. Elle marchait toujours les mains dans les poches de sa veste, le dos courb√©, la t√™te basse et les cheveux en bataille devant son visage. Malgr√© son jeune √Ęge, elle maquillait le contour de ses yeux au crayon noir, ne faisant qu‚Äôaccentuer les cernes qui assombrissaient d√©j√† son regard. Ses v√™tements avaient l‚Äôair d√©labr√©s, mais elle les portait fi√®rement, avec une nonchalance peu commune chez les filles de son √Ęge.

J’esp√®re qu’il vous aura plu… tent√©e ou pas ? Lu ou pas ?

Un commentaire sur « Premier paragraphe#33 »

Laisser un commentaire